rusticité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin rusticitas.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rusticité rusticités
\ʁys.ti.si.te\

rusticité \ʁys.ti.si.te\ féminin

  1. État de ce qui est rustique, champêtre.
    • Je me souviens seulement qu’après avoir parlé vendange, récolte, chasse et campagne, seuls sujets qui nous fussent communs, le nom de Paris se présenta tout à coup comme une inévitable antithèse à toutes les simplicités comme à toutes les rusticités de la vie. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 21)
    • Vêtu d’une chemise et de pantalons en étoffe du pays, d’un brun terreux, chaussé de grandes bottes poussiéreuses, il était en vérité tout entier couleur de terre, et son visage n’exprimait qu’une rusticité terrible. — (Louis Hémon, Maria Chapdelaine, J.-A. LeFebvre, Montréal, 1916)
    • On a vu jusqu’ici ce qui se passa au village de Bun Hill, et comment le déluge des innovations submergea sa pieuse rusticité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 118 de l’édition de 1921)
    • […] ; les villages traversés, sans perdre beaucoup de leur rusticité primitive, montrent cependant ces traces noirâtres, ces tas d'escarbilles que crée toujours la consommation fréquente de la houille. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Rudesse, grossièreté.
    • […] ; car, à mesure que les deux nations se rapprochèrent et formèrent des mariages entre elles, les Normands perdirent de leur orgueil et les Saxons de leur rusticité. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Et l'air, mon Claudin, l'air reniflable, risquais-je avec rusticité? — Tu renifles ? Et les microbes ! Prends garde ! — (Émile Bergerat, Souvenirs d'un enfant de Paris, 1912, page 218)
  3. (Agriculture, Élevage) Qualité qu’ont certaines plantes cultivées ou certains animaux domestiques de ne pas craindre les intempéries.
    • Le canard de Rouen est des plus recommandables par sa taille, sa rusticité, sa précocité et son aptitude à l'engraissement. Il est aussi le plus répandu. — (L'Élevage des Canards, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, éditions La Terre nationale, page 106)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]