sagittaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Sagittaire

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin sagittarius (« archer »), de sagitta « flèche ». L’ancien français avait saietaire, « archer, centaure ».

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sagittaire sagittaires
\sa.ʒi.tɛʁ\

sagittaire \sa.ʒi.tɛʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Archer, en particulier dans l’armée romaine.
  2. (Figuré) Lanceur de flèches. Note : Avec valeur de nom épithète ou adjectivement : « Qui lance des flèches »[1].
  3. (Vieilli) Autre nom du messager sagittaire, ou secrétaire, ou serpentaire (oiseau).
    • Au reste, le sagittaire peut être regardé comme un oiseau susceptible de s’effaroucher aisément, et d’ailleurs fort curieux de regarder tout ce que l’on fait auprès de lui. — (Jacques Christophe Valmont-Bomare, Dictionnaire raisonné, universel d'histoire naturelle, 1800, page 435)

Traductions[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sagittaire sagittaires
\sa.ʒi.tɛʁ\
Une sagittaire.

sagittaire \sa.ʒi.tɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Plante aquatique de la famille des Alismatacées (genre Sagittaria), herbacée, à fleurs blanches, qui croît au bord des rivières, dans les étangs, etc., et dont les feuilles flottantes ont la forme d’un fer de flèche et appelée aussi pour cette raison flèche d’eau ou fléchière.
    • Au printemps, après la crue, qui fait friser l’écume au fer de lance des sagittaires, elle n’était pas revenue effaroucher les halbrans. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 39.)
    • Les fleurs qu’à présent on rencontre le plus souvent au bord de la rivière sont la mikania, la renouée des oiseaux, l'eupatoire pourpre, la lobélie cardinale, la sagittaire à larges feuilles, Chelone glabra, et çà et là la vernonia. — (Henry David Thoreau, Journal, traduction de Brice Matthieussent, Le Mot et le Reste, 2018, p. 290)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Irénée Guilane Dioh, Éthiopiques de Léopold Sédar Senghor : analyse stylistique, page 263, 1998, Éditions Fasal