saint des saints

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Saint des Saints

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Calque du latin sanctum sanctorum, sanctum signifiant « sanctuaire ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

Invariable
saint des saints
\sɛ̃ dɛ sɛ̃\

saint des saints \sɛ̃ dɛ sɛ̃\ masculin invariable

  1. (Religion) Partie la plus intérieure et la plus sacrée du tabernacle, et ensuite du temple de Salomon, celle où l’arche était renfermée.
  2. (Par extension) Lieu d'une importance sacrée.
    • La famille, cellule sociale, repose toute sur le roc stérile du patrimoine. Le coffre-fort, voilà le Saint des Saints. — (Georges Anquetil; La Maîtresse légitime, 1923)
    • Sa puissante rhétorique, alliée à une foi inébranlable dans ses idées, galvanisait ses partisans encore tièdes ou sceptiques. Quant à ceux qui y restaient réfractaires, se montraient critiques ou défaitistes, ils n’avaient aucune chance de se rapprocher du pouvoir et d’accéder au saint des saints. — (Ian Kershaw, traduit par Jacqueline Carnaud et Pierre-Emmanuel Dauzat, Hitler – Essai sur le charisme en politique, Éditions Gallimard, 1995, ISBN 978-2-07-041908-1)
  3. (Par extension) Partie presque inaccessible d'une chose.
    • Quand je lis des textes comme celui auquel je faisais référence au début, je me vois telle que je suis, une béotienne en matière religieuse, la dernière de la classe et qui a assez de prétention pour demander à entrer dans le « saint des saints ». Quelle ineptie. — (Bénédicte Gandoulas, Au fil des jours: Journal d'une immersion périscopique en terre d'Islam, Éditions Edilivre, 2013, p. 83)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]