sibyllin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1564) Du latin sibyllinus. (Vers 1355) sibillin.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin sibyllin
\si.bi.lɛ̃\
sibyllins
\si.bi.lɛ̃\
Féminin sibylline
\si.bi.lin\
sibyllines
\si.bi.lin\

sibyllin \si.bi.lɛ̃\

  1. Qui se rapporte aux sibylles.
    • Les oracles, les livres, les vers sibyllins.
  2. (Figuré) Qui est mystérieux ou obscur ; dont le sens est difficile à comprendre.
    • Mallarmé ne s’est pas doté d’une langue sibylline pour obtenir le prix Goncourt catégorie imbitable mais parce que des opérations de sens et de captation inédites requièrent de déstructurer le verbe commun. — (François Bégaudeau, Antimanuel de littérature, Bréal, 2008, page 76)
    • « Venez, venez ! » qu’il a dit… « Tout le monde vient… » On s’est assis pour réfléchir, pour analyser ces paroles sibyllines, tâcher de savoir quelle sorte de farce platte que c’était. — (Réjean Ducharme, L’hiver de force, Gallimard, 1973, page 86)
    • Dans l’entretien au JDD, le ministre n’échappe d’ailleurs pas à cette tentation lorsqu’il conclut son propos sur l’assurance-chômage par cette phrase sibylline : « Le sujet reviendra en temps voulu. » — (Guillaume Goubert, Capacité de rénovation, Journal La Croix, 13 octobre 2014, éditorial)
    • Dites, vous m’écoutez quand je parle ! Je me retins de justesse de jurer, car non content de me tenir des propos sibyllins, il était vissé devant l’écran de son ordinateur, attitude que je trouvais particulièrement mufle. — (Hélène Calvez, Un rêve en noir et blanc, chez l'auteur, 2016)

Synonymes[modifier le wikicode]

dont le sens est difficile à comprendre

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]