stationner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De station avec le suffixe -er.

Verbe[modifier]

stationner \sta.sjɔ.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire une station, s’arrêter dans un lieu.
    • Les charrettes, proportionnées au nombre présumé des condamnés, stationnaient à heure fixe dans les cours du Palais-de-Justice. Les insulteuses publiques entouraient les roues. (Alphonse de Lamartine, Histoire des Girondins, livre 56e, Bruxelles : Société typographique & Francfort-sur-le-Main : Joseph Baer, 1851, 5e édition, vol.4, p.302)
    • Les tramways, omnibus et corricolos pour les environs d'Alger stationnent sur la place du Gouvernement. (Louis Piesse, Algérie et Tunisie, Paris : Hachette & Cie (collection Guides-Joanne), 1888, p.28)
    • L'hôtel resplendissait et une très longue file d'équipages stationnait devant la porte où ses valets de pied indiquaient le vestiaire […]. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Monsieur le sénateur, il vous arrive une histoire fâcheuse... Vous vous êtes permis quelques privautés sur la personne d'un petit marmiton qui stationnait dans une pissotière.  (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 184)
  2. (Militaire) Camper, établir son camp.
    • Ce régiment est stationné en Corse

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Références[modifier]