superstition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin superstitio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
superstition superstitions
\sy.pɛʁ.sti.sjɔ̃\

superstition \sy.pɛʁ.sti.sjɔ̃\ féminin

  1. Croyance irraisonnée fondée sur la crainte ou l’ignorance qui prête un caractère surnaturel ou sacré à certains phénomènes, à certains actes, à certaines paroles.
    • Les hommes ont un certain respect pour tout ce qui est ancien, qui va jusqu’à la superstition ; […]. — (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel, 1739, édition de 1947)
    • Oui, je le soutiens, la superstition est plus injurieuse à Dieu que l’athéisme, […]. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • On voulait voir dans son fait de la superstition et de la magie ; on lui reprochait d’attribuer à certains objets, à ses armes, à son étendard, à ses anneaux, une puissance miraculeuse : […]. — (Jacques Porchat, La vie et la mort de Jeanne d’Arc, racontées a la jeunesse, p. 145, Borrani & Droz, 1852)
    • Ces soudains changements d'humeur, que l'on appelle conversions, furent longtemps des miracles. Et la superstition consiste toujours, sans doute, à expliquer des effets véritables par des causes surnaturelles. — (Alain, Propos sur le bonheur, 1928)
  2. (Au pluriel) Pratiques inspirées par cette croyance.
    • La religion du Léonard n’est pas seulement […] une religiosité vague adultérée de superstitions ; non, c’est une foi profondément sincère, consciente, recueillie […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • C’était la première fois dans sa vie que Zaheira avait ajouté foi à des prédictions de ce genre. La compagnie des femmes du village, depuis son mariage, l’avait peu à peu inclinée vers ces superstitions. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • J'espère que ce document mettra fin aux superstitions numériques tirées de l’Apocalypse, car les chiffres n'ont servis qu'à crypter son message. Ce message devait être crypté pour ne pas être altéré. Autrement, il en aurait perdu sa valeur prophétique. — (Frédéric Philibert, L'intelligence des visions de l'apocalypse, chez l'auteur/Lulu.com, 2013, p. 108)
  3. (En particulier) Vain présage qu’on tire de certains accidents qui sont purement fortuits.
    • Il y a de la superstition à croire qu’une salière renversée et le sel répandu sur la table présagent un malheur.
    • Croire que, lorsqu’on se trouve treize à table, il doive mourir un des convives dans l’année est une superstition.
  4. (Figuré) Attention excessive apportée à des détails, au détriment du sens. [Tout excès d’exactitude, de soin, en quelque matière que ce soit.]
    • Les hommes qui ont reçu une éducation primaire ont, en général, la superstition du livre, et ils attribuent facilement du génie aux gens qui occupent beaucoup l’attention du monde lettré ; […]. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • L’Académie, depuis le XIXe siècle, est très timide, pour une raison bien simple : c’est que depuis le XIXe siècle l’orthographe est devenue une superstition ; on écrit d’après le Dictionnaire de l’Académie avec scrupule. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin superstitio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
superstition
\ˌsu.pɚ.ˈstɪʃ.ən\
ou \ˌsu.pə.ˈstɪʃ.ən\
superstitions
\ˌsu.pɚ.ˈstɪʃ.ənz\
ou \ˌsu.pə.ˈstɪʃ.ənz\

superstition

  1. Superstition.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]