tournoyer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Mot dérivé de tourner avec le suffixe -oyer

Verbe [modifier]

tournoyer \tuʁ.nwa.je\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tourner en faisant plusieurs tours.
    • Le vaquero ricana et fit tournoyer son lasso autour de sa tête. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Ne remarques-tu pas cette vapeur suffocante et sans issue qui déjà tournoie en spirales noires autour de cette chambre ? — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mon attention fut attitrée par trois avions commerciaux qui tournoyaient au-dessus du Bourget. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Des messieurs parfumés, que d'affreux gigolos embrassaient sur la bouche, poussaient des gloussements et, tournoyant avec ivresse, s'abandonnaient. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Le navire imperturbable cingle vers l'immensité polaire, se glisse parmi les icebergs fantastiques qui dérivent en tournoyant cauteleusement, évités de justesse, en vain menaçants. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Faire une suite de tours et de détours.
    • Après avoir longtemps tournoyé, il retrouva son chemin.
  3. (Figuré) Biaiser, chercher des détours, ne pas aller droit au but.
    • À quoi sert de tournoyer ? Il faut aller au but.
    • Vous avez beau tournoyer, il faut en venir là.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]