traqueur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom commun 1) (Siècle à préciser) Du verbe traquer avec le suffixe -eur.
(Nom commun 2) (Siècle à préciser) Dérivé de trac.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin traqueur
\tʁa.kœʁ\
traqueurs
\tʁa.kœʁ\
Féminin traqueuse
\tʁa.køz\
traqueuses
\tʁa.køz\

traqueur \tʁa.kœʁ\ masculin

  1. (Chasse) Homme qu’on emploie pour traquer le gibier.
    • Quant aux approvisionnements, on pouvait compter sur les chasseurs du détachement. Quelques-uns de ces soldats étaient d’habiles traqueurs de gibier, et les rennes ne manquent pas dans les régions polaires. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Tous ces reproches, multiples et sévères, contre le duc culminent dans la plainte d’un paysan: celui-ci se lamenta d’avoir été obligé d’envoyer sa fille à la grande chasse du duc comme traqueuse. — (Johann Christian von Mannlich, Melitta Wallenborn, Histoire de ma vie, éditeur Spee, 1989)
  2. (Figuré) Personne qui recherche une chose de façon assidue et opiniâtre.
    • Le journalisme d’investigation mené jusqu’à ses ultimes conséquences : l’assassinat par un tueur à gages de la journaliste vedette irlandaise, Veronica Guerin, traqueuse des trafiquants de drogue de Dublin. — (Jean-Paul Marthoz, Journalisme international, éditeur De Boeck Université, 2008)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin traqueur
\tʁa.kœʁ\
traqueurs
\tʁa.kœʁ\
Féminin traqueuse
\tʁa.køz\
traqueuses
\tʁa.køz\

traqueur \tʁa.kœʁ\ masculin

  1. Personne qui a le trac.
    • Plus chevronné, Jean-Pierre Marielle, traqueur lui aussi, jamais apaisé, est terrorisé au moment de jouer une scène dans le fleuve Sénégal. — (Jean-Claude Raspiengeas, Bertrand Tavernier, Éditions Flammarion, 2001)
    • J’ai joué quantité de pièces avec chacun d’eux et, moi qui suis si « traqueuse », je me sentais en confiance. — (Sarah Bernhardt, Ma double vie, éditeur Charpentier et Fasquelle, 1907)

Références[modifier]