truand

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du gaulois *trugo → voir trucher (« mendier »), l’occitan truan (« truand, traitre »), le gallois tru, truan (« miséreux »), l’écossais truaghan (« id. »), le breton truc (« mendiant »), l’irlandais trogha, le latin trux (« farouche, sauvage »). Du sens de « vagabond », le néerlandais a dérivé celui de « satellite » avec trawant.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin truand
\tʁy.ɑ̃\

truands
\tʁy.ɑ̃\
Féminin truande
\tʁy.ɑ̃d\
truandes
\tʁy.ɑ̃d\

truand \tʁy.ɑ̃\ masculin

  1. Relatif aux truands, aux gueux.
    • Je ne sais quelle pouillasserie de ville du moyen âge, initiée aux bienfaits du suffrage universel, mais qui ne peut se défaire de son vieux fond truand. — (Romain Rolland, J.-Chr., Foire, 1908)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
truand truands
\tʁy.ɑ̃\

truand \tʁy.ɑ̃\ masculin

  1. (Désuet) Vagabond, mendiant, fainéant.
    • Il courait éperdu sur la galerie. Notre-Dame allait être enlevée par les truands. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Un soir, au moment où le couvre-feu sonnait à tous les beffrois de Paris, les sergents du guet, s'il leur eût été donné d'entrer dans la redoutable cour des Miracles, auraient pu remarquer qu'il se faisait dans la taverne des truands. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, page 219, Eugène Hugues à Paris, 1832)
    • Les truands se dissimulaient dans toutes les encoignures des maisons, et gare au bon bourgeois cousu d'or, qui rentrait trop tard chez lui. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 43)
  2. Malfaiteur, criminel.
    • Envoyé à la prison du Cherche-Midi puis au camp de Cepoy, Chamberlin y fait la connaissance de truands encore en herbe comme Pierre Loutrel — bientôt on l'appellera Pierrot-le-Fou — et Georges Brahim — alias Jo Attia. — (Renaud de Rochebrune & Jean Claude Hazera, Les patrons sous l'Occupation, Odile Jacob, 1995, page 202)
    • Des truands d’autant plus imprévisibles qu’ils n'obéissent plus maintenant à aucune règle, d’autant plus dangereux qu’ils ont la gâchette facile, de plus en plus facile. — (Jean Rolland, Les mousquetaires du Prado, Éditions Pierre Téqui, 2003)
    • Mais cette ex-prostituée fréquentait aussi Henri Lafont, un caïd parisien qui avec toute une bande de truands placés sous ses ordres, servait de supplétif aux Allemands dans de multiples trafics de marché noir et aussi pour la traque des résistants. — (Jean-Pierre Fontaine, Les nouveaux mystères de l'Yonne, Éditions de Borée, 2007)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « truand »
  • France (Toulouse) : écouter « truand »

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir truand.

Adjectif [modifier le wikicode]

truand \Prononciation ?\

  1. Misérable, miséreux.
    • Toute France [il] a cerchie [parcourue] come tapins truanz. — (Sax. XIIe s.)
  2. Misérable, méprisable.
    • Tro bien sembles truans et pautonnier. — (Raoul de C. 280, XIIe s.)
  3. Mendiant.
    • El [la fortune] les veskiès [évêchés] done as truans,
      Et les boins clers fait pain querans.
      — (Fl. et bl. 2515, XIIIe s.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

truand \Prononciation ?\ masculin

  1. Mendiant.
    • Je ne fusse pas bons truans
      Je ne sçai deux fois demander.
      — (E. Desch., Poésies, XVe s.)
  2. Truand, voyou.
    • Les truandes font les maqueleries
      En truandant, en portant leur cofin
      Et pour rober sont maintes fois espies.
      — (E. Desch., Poésies, XVe s.)

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

truand \Prononciation ?\

  1. (Désuet) Variante de truant.

Nom commun [modifier le wikicode]

truand \Prononciation ?\

  1. (Désuet) Variante de truant.

Références[modifier le wikicode]

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : truand.

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien occitan truan.

Nom commun [modifier le wikicode]

truand \Prononciation ?\ masculin

  1. Truand, mendiant, fainéant.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]