turf

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais turf (« gazon »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
turf turfs
\tyʁf\
Une course de cheval dans un turf (1).

turf \tyʁf\ masculin

  1. (Équitation) Lieu où se font les courses de chevaux.
    • Mais si les courses ne donnent point au cheval les caractères de bonté que l’on en attend, pourquoi le gouvernement français les subventionne-t-il ? pourquoi ne laisserait-on pas les amateurs du turf se soutenir par eux-mêmes […] ? — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  2. (Par extension) Hippisme.
  3. (Par extension) Ensemble des activités liées aux courses de chevaux et aux paris sur celles-ci.
    • Exactement comme au turf, toujours un imprévu qui fait battre le favori. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. IX, Série noire, Gallimard, 1956, p. 85)
  4. (Argot) Activité d’une prostituée, racolage.
    • Curiosité des premiers clients du matin, interrogatoire serré du patron du Monte-Carlo, questions indiscrètes du chasseur, de quelques tapineuses déjà sur le turf. Enfin, quoi, la badauderie habituelle — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XXI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 187)
  5. (Argot) (Par métonymie). Prostituée.
    • Elle lui sourit de sa bouche écarlate, mais le reste de son visage restait grave. Un turf. Pas autre chose qu’un de ces turfs, comme il y en autant  aux Champs-Élysées. — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  6. (Argot) (Par extension) Tout travail.
    • Dire que demain il faut retourner au turf !
    • Et d’autres encore, des convalescents, des punis qui avaient fini leur peine et qu’on allait remettre au turf. — (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « turf »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Turf sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté à tourbe.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
turf
\tɜː(r)f\
turfs
ou turves
\tɜː(r)fs\
ou \tɜː(r)vs\
ou turf

turf

  1. Turf.
  2. Territoire.
  3. Tourbe.
    1. (Irlande) Tourbe, quand elle est coupée.
  4. Gazon, motte de gazon.
  5. (Équitation) Équitation ou hippodrome.

Synonymes[modifier le wikicode]

tourbe

Verbe [modifier le wikicode]

turf

  1. Gazonner.
  2. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom turf turven
Diminutif turfje turfjes

turf \tʏrf\ masculin

  1. Tourbe.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,2 % des Flamands,
  • 98,1 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]