venaison

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin venatio (« chasse »). Il formait un doublet avec la forme savante venation, « chasse » qui a disparu.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
venaison venaisons
\və.nɛ.zɔ̃\

venaison \və.nɛ.zɔ̃\ féminin

  1. Chair de grand gibier, comme le cerf, le daim, le chevreuil, le sanglier, etc.
    • Le développement d'une filière venaison semble pouvoir être un catalyseur susceptible de contribuer à la cohérence de la stratégie de régulation du grand gibier. Dans de nombreux cas en effet, les chasseurs ne savent plus quoi faire de la venaison issue de l’action de chasse (un interlocuteur de la Sarthe l’a affirmé pour son territoire au cours d’une audition). — (Jean-Noël Cardoux et Alain Péréa, Restaurer l’équilibre agro-sylvo-cynégétique pour une pleine maîtrise des populations de grand gibier et de leurs dégâts à l’échelle nationale, mars 2019 → lire en ligne)
    • Après un copieux déjeuner composé de venaison largement arrosée de mezcal, le capitaine songea enfin à s’occuper de ses prisonniers. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • La venaison, produit d’exploits cynégétiques qui alimentent la conversation, est servie chez Monsieur dans des plats d’argent ; vaisselle plate à part, on s’en goberge de même dans les maisons au bord de l’eau où elle provient du braconnage et fait aussi le sujet de vanteries et de bonnes histoires. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 89)
  2. (Chasse) (Vieilli) Embonpoint du cerf.
    • Dans les animaux en général, et dans le cerf en particulier, la surabondance se marque par des effets encore plus sensibles ; elle produit la tête, le gonflement des daintiers, l'enflure du cou et de la gorge, la venaison, le rut, etc. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Cerf », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 718.)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]