vergogne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin vĕrēcŭndĭa (« retenue », « réserve », « pudeur », « modestie », « discrétion »). Il existait en ancien français, une forme semi-savante vergonde (XIIe siècle), d’où sont issus les mots dévergonder, dévergondage, dévergondé. D’autre part, sont apparus au XVIe siècle, les mots vérécondie et vérécondieux (directement formés d’après le latin verecundia).
On retrouve cette racine dans le catalan vergonya (« honte »), l’italien vergogna (« honte »), l’espagnol vergüenza (« honte »), le portugais vergonha (« honte »), le provençal vergougno ou encore l'occitan vergonha (« honte »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vergogne vergognes
\vɛʁ.ɡɔɲ\

vergogne \vɛʁ.ɡɔɲ\ féminin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Retenue, pudeur, modestie, honte.
    • Nous l’avons, et je puis voir à l’aise la trogne
      Du malheureux pendard qui cause ma vergogne.
      — (Molière, Sganarelle ou le Cocu imaginaire, 1660)
    • Enfin, abandonnant toute vergogne, il posa son chapeau à terre, et se palpant par devant, par derrière, de droite et de gauche dans un suprême effort, il réussit à trouver la lettre fatale qu’il glissa respectueusement dans la main toujours tendue de M. le chef du personnel. — (Émile Gaboriau, Les Gens de bureau, Dentu, 1877, pp. 21-25)
    • Pourquoi se laissait-il aller devant sa femme à ce débordement pitoyable ? Son souci, qui n’est point de la nature de ceux que les épouses savent dorloter et complaindre, par fierté, par vergogne, il devrait l’enfermer en son cœur. — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
    • Mes auteurs favoris, par un reste de vergogne, s’arrêtaient à mi-chemin du sublime : même chez Zévaco jamais preux ne défit plus de vingt truands à la fois. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 125.)
    • Aussi Zeus, de peur que notre espèce n'en vînt à périr toute entière, envoie Hermès apporter à l’humanité la Vergogne et la Justice, pour constituer l’ordre des cités et les liens d’amitié qui rassemblent les hommes. — (Platon, Protagoras, 322c; trad. fr. par Frédérique Ildefonse, in Œuvres Complètes, Flammarion, 2011)

Notes[modifier le wikicode]

Mot sorti de l’usage dès le XVIIe siècle. Ne subsiste plus guère que dans l’expression sans vergogne.

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Muntzenheim) : écouter « vergogne »

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vergogna
\veɾ.ˈgɔ.ɲa\
vergogne
\veɾ.ˈgɔ.ɲe\

vergogne \veɾ.ˈɡɔ.ɲa\ féminin

  1. Pluriel de vergogna.