vesce

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin vicia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vesce vesces
\vɛs\
La vesce commune.

vesce \vɛs\ féminin

  1. (Botanique) Genre de plantes herbacées grimpantes fourragères, à feuilles comportant deux stipules, plusieurs folioles à nervures non parallèles, plus grands que les stipules, et une vrille, aux fleurs papilionacées, formant des gousses et dont le grain est rond.
    • La cuscute, nommée teigne dans le pays , infecte trop souvent les luzernes et les semis de vesce; on essaie de la détruire, en enfouissant à la fourche toutes les plantes attaquées; […]. — (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    • Il avait des « recettes » pour extirper d’un champ la luzette, la nielle, la vesce, la gaverolle, la queue-de-renard, toutes les herbes parasites qui mangent le blé. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • III - Fourrages verts annuels tels que farouche, trèfle incarnat, vesces, seigles mélangés, avoines, maïs, etc. — (L'Industrie laitière, vol. 39, Société française, d'encouragement à l'industrie laitière, 1914, p. 411)
    • Des engrais verts telles la vesce velue et la luzerne fixent l’azote de l’air grâce à une symbiose avec une bactérie qui infeste leurs racines. — (Philippe Collignon - Charlie Nardozzi, Un potager pour les nuls, First éditions, 2010, p.310)
  2. Grain de cette plante même.
    • Le taureau doit être choisi, comme le cheval étalon, parmi les plus beaux de son espèce. […]. On lui fait manger alors de l’avoine, de l’orge & de la vesce, pour lui donner de l'ardeur & lui procurer une plus grande abondance de liqueur séminale. — (Valmont de Romare, Dictionnaire raisonné universel d'Histoire Naturelle, T.8, 3e éd., 1776, p.455)
    • Parmi les graines, on peut manger des gesses et des vesces en farine, assaisonnées sans huile et avec du cumin écrasé. — (Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque du roi et autres bibliothèques, tome 11, Imprimerie royale, 1827, p. 193)
    • Même pour faire seulement de bonnes bêtes de travail, il faudrait rentrer le jeune bétail aussitôt que l'herbe devient rare sur les herbages et distribuer au râtelier une nourriture non-seulement bonne, mais un peu variée, donner des gesses, des vesces, du bon foin, en y ajoutant de petites rations de racines et de tubercules, […]. — (Jean-Henri Magne, Hygiène vétérinaire appliquée étude de nos races d'animaux et les moyens de les améliorer, 2e éd., tome 2, Paris : chez Labé, 1857, p. 388)
    • Bissaillon, Bizaillon, dimin. de bisaille, dér. de bis (...) et qui a désigné un mélange de pois gris et de vesces servant à nourrir la volaille, surnom de producteur. — (Marie-Thérèse Morlet, Dictionnaire étymologique des noms de famille, nouvelle édition revue et augmentée, Librairie Académique Perrin, 1997, p. 110)

Notes[modifier le wikicode]

  • Souvent écrit avec une majuscule (Vesce) pour insister sur le fait qu’on parle d’un taxon.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]