Hainaut

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Autrefois écrit Haynau (Pragmatique sanction, 1549) anciennement composé de Haine et gau (« rive, district »), forme perceptible dans le néerlandais Henegouwen, l'allemand Henegau.

Nom propre[modifier | modifier le wikitexte]

La province de Hainaut

Hainaut /ɛ.no/ masculin invariable

  1. Une des dix provinces belges (une des cinq situées en Wallonie), dont le chef-lieu est Mons.
    • M. R. Parisot établit qu'après ses tentatives de 939-940, Louis IV avait maintenu son autorité sur une partie du Hainaut, de la Hasbaye, du Masalant, du Mouzonnais et du Barrois. (Revue des questions historiques, V. Palmé, 1906, p.633)
    • La province de Hainaut pousse ainsi très vite l’action publique culturelle assez loin pour l’époque. (Hugues Dumont, Le pluralisme idéologique et l’autonomie culturelle en droit public belge, 1996)

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Les neuf autres provinces belges :

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • [1] : Benjamin Legoarant, Nouveau Dictionnaire critique de la langue française, Librairie de veuve Berger-Levrault et fils, Paris/Strasbourg, 1858

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français Hainaut.

Nom propre[modifier | modifier le wikitexte]

Hainaut /Prononciation ?/

  1. Hainaut.