conservateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Emprunt au latin conservator, dérivé de conservare, « conserver ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin conservateur
/kɔ̃.sɛʁ.va.tœʁ/
conservateurs
/kɔ̃.sɛʁ.va.tœʁ/
Féminin conservatrice
/kɔ̃.sɛʁ.va.tʁis/
conservatrices
/kɔ̃.sɛʁ.va.tʁis/

conservateur masculin

  1. Celui, celle qui conserve.
    • Dieu est le créateur et le conservateur de toutes choses.
    • Un père de famille est le conservateur naturel de la fortune de ses enfants.
  2. Titre de certaines fonctions professionnelles.
    • Conservateur des hypothèques.
    • Conservateur du cabinet des médailles, du cabinet des antiques, etc.
  3. Personne ayant tendance à éviter le changement, sur les plans moral ou politique, ou encore sociétal.
    • Mon père était un conservateur.
  4. (Politique) Personne appartenant au parti conservateur de son État.
    • Le conservateur Shinzo Abe, qui succède à Junichiro Koizumi au poste de Premier ministre du Japon, a présenté son gouvernement. — (L'Express, 26 septembre 2006)
  5. (Canada) Membre du Parti conservateur du Canada.
    • Le président des TCA a indiqué qu’il ne faisait que suivre le mandat que lui avaient donné les membres du syndicat : appuyer les candidats néodémocrates dans les circonscriptions où ils pouvaient gagner et les candidats libéraux si cela pouvait empêcher la victoire d’un conservateur. — (Le Devoir, 25 avril 2006)
  6. (Canada) (Spécialement) Député du Parti conservateur du Canada.
    • Si les Québécois pensent que le dossier du déséquilibre fiscal peut donner du fil à retordre aux conservateurs de Stephen Harper au Québec, que dire de celui de la péréquation à Terre-Neuve-et-Labrador ? — (Le Devoir, 20 octobre 2006)
  7. (Alimentaire) Substance chimique minérale ou organique, ajoutée aux aliments afin d’améliorer leur conservation.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin conservateur
/kɔ̃.sɛʁ.va.tœʁ/
conservateurs
/kɔ̃.sɛʁ.va.tœʁ/
Féminin conservatrice
/kɔ̃.sɛʁ.va.tʁis/
conservatrices
/kɔ̃.sɛʁ.va.tʁis/

conservateur

  1. Qui a pour but de conserver, qui tend à conserver.
    • Mais selon le respecté sociologue Alfredo Joignant, professeur à l’Institut d’affaires publiques de l’Université du Chili, si l’Église garde encore une grande importance dans la société chilienne — et dans la vie politique —, elle n’arrive plus à imposer ses vues conservatrices en matière de morale. — (L’Actualité, février 2006)
    • Si j’avais 25 ans et que je regardais autour de moi, je me rendrais compte que je ne suis pas dans la majorité, au contraire; que ma société est en train de devenir clairsemée, dispersée et conservatrice; que les partis politiques sont conservateurs et que les organisations syndicales, qui, à mon époque, étaient dynamiques, sont devenues conservatrices. C’est très difficile d’avoir 25 ans aujourd’hui et de rêver de transformer une société comme celle-là. — (L’Actualité, 1er septembre 2006)
  2. Qui prône les idées de droite, caractérisées par le respect des traditions religieuses et morales, par des préoccupations majeures relatives à l’ordre social et, sur le plan économique, par la volonté de laisser libre cours aux forces du marché.
    • Les détracteurs du nudisme - les moralistes ou hygiénistes conservateurs d’État ou d’Église - prétendent que la vue du nu, que la fréquentation entre nudistes des deux sexes exaltent le désir érotique. (Émile Armand, Le nudisme révolutionnaire, dans L’Encyclopédie anarchiste, 1934)
    • La coalition conservatrice issue de ces élections n’a pas l’intention de légaliser l’union homosexuelle. — (L’Actualité, 1er août 2006)
  3. Qui appartient au parti conservateur de son État.
    • Le chancelier conservateur.
  4. (Canada) Qui se rapporte au Parti conservateur du Canada ou au parti conservateur d’une province. Note : Il n’y a pas de parti conservateur au Québec.
    • Un candidat conservateur, une députée conservatrice, un ministre conservateur.
    • Le programme conservateur, un gouvernement conservateur, un projet de loi conservateur.
    • Les troupes conservatrices doivent maintenant composer avec un député en moins, qui a été expulsé du caucus hier, mais également avec un nouveau sondage dévastateur qui place les conservateurs et les libéraux au coude à coude pour la première fois depuis janvier. — (Le Devoir, 19 octobre 21006)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
En politique fédérale canadienne, les quatre grands partis étant le Parti libéral du Canada, le Parti Conservateur du Canada, le Nouveau Parti démocratique et le Bloc québécois, le mot conservateur s’oppose à libéral, à néo-démocrate et à bloquiste.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

  • progressiste (adjectif, dans le sens de celui qui a tendance à envisager ou promouvoir le changement, sur le plan des idées, de la morale ou en politique)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Sens général :
Sens canadien :

Références[modifier | modifier le wikitexte]