impitoyablement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de impitoyable avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

impitoyablement /ɛ̃.pi.twa.ja.blǝ.mɑ̃/

  1. D’une manière impitoyable, sans aucune pitié.
    • L'un de ces juges royaux, car on les appelait ainsi, s'étant laissé corrompre par des présents, fut impitoyablement condamné à mort par Cambyse, qui ordonna qu’on mît sa peau sur le siége où ce juge inique avait coutume de prononcer ses jugements. (Charles Rollin, Historique ancien Œuv. t. II, p. 360, dans POUGENS. — cité par Littré)
    • Il le raille impitoyablement sur le ridicule de son faste, magnifique et mesquin à la fois. (Saurin, Mœurs du temps, sc. 1. — cité par Littré)
    • Les patrouilles de surveillance qui, d’abord, avaient impitoyablement fusillé les maraudeurs et les pillards, étaient maintenant dispersées par l’épidémie […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 421, Mercure de France, 1921)
    • Le temps avait passé. Dix heures venaient de sonner à la vieille horloge comtoise dont le nombril de verre laissait voir la lentille de cuivre du balancier passer et repasser impitoyablement. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • (Par hyperbole)Nous serions également coupables parce que nous aurions, de concert, impitoyablement sabré les demandes de crédits formulées par les services du ministère de la Guerre. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • (Par hyperbole)Le balayage est impitoyablement proscrit, les poussières pouvant être mortelles pour les vers à soie. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • (Par hyperbole)Le pauvre homme vivotait dans un chaos d’innovations continuelles et acharnées, en un endroit précisément ou ces innovations s’effectuaient ostensiblement et impitoyablement. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.6, éd. 1921)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]