lieue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1080) Du latin leuca, du gaulois lecca « roche plate » (cf. breton lec’h, gallois llech « dalle, rocher », irlandais leac « pierre plate »), qui servaient de bornes sur la route.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
lieue lieues
/ljø/

lieue /ljø/ féminin

  1. (Métrologie) Unité de distance de l’ancien régime, d’environ quatre kilomètres.
    • Nous avions fait neuf lieues de pays, qui, sans exagération, en valent bien douze ou quatorze de France ; c’était une bonne journée. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, tome 1, 1833)
    • Topographiquement parlant, nous avons peu d’observations à faire sur cette chaussée à peu près rectilinéaire de six grandes lieues qui nous reste à parcourir de Thonon à Genève. (J.-L. Manget, Guide du voyageur autour du lac de Genève et au bassin du Rhône supérieur, Ch. Gruaz, 1859, page 93)
    • Peste ! monsieur l’amiral est donc nécromant, pour savoir ainsi ce qui se fait à trente ou quarante lieues de distance ! (Alexandre Dumas, La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Nonante lieues en quatre étapes et une demie. Tu calcules ? Vingt lieues par jour ! Diâle, on routait dur en ce temps-là. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
  2. (Par extension) Grande distance.
    • On cueillait depuis une quinzaine de jours, au long des routes vicinales, aux orées des « longs champs », autour des villages, sur des lieues et des lieues de terroir, par toutes les vallées. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p. 10)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
La lieue a comme origine la distance que peut marcher un homme ou un cheval pendant une heure. Sept lieues, soit environ trente kilomètres, correspond au trajet effectué à pied en une journée → voir bottes de sept lieues.
Leur longueur variait selon les régions, voire les localités :
  • Notre lieue (de Bourgogne) équivalait à 5.847 mètres, c’est à dire au-dessous de vingt au degré. (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, p. 41)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « lieue [ljø] »

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]