lignage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xie siècle) De l’ancien français lignage (« lignage, lignée ») → voir ligner et -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
lignage lignages
/li.ɲaʒ/

lignage /li.ɲaʒ/ masculin

  1. (Vieilli) (Collectif) Race ou famille plus ou moins anciennement connue ; ensemble des personnes de la même lignée.
    • Dans le même souci de protection du lignage, le père pouvait cependant, s'il se méfiait de ses enfants, les obliger à conserver le patrimoine pour leurs propres enfants : c'est la substitution si répandue dans notre ancien régime. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.205)
    • Mais si les membres du « lignage » sont le plus souvent apparentés (ce qui n’est pas systématique, ni d’ailleurs nécessairement affirmé), cela ne fait pas pour autant du « lignage » une forme proprement parentale, car sa logique de configuration est seigneuriale. (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Quant aux fils des sœurs de ma mère, ils sont les fils d'hommes qui ont pris femme dans le lignage de ma mère. Autrement dit la terminologie ne distingue pas les agnats de ceux qui prennent femme dans les mêmes lignages qu'eux. (Anne de Sales, Je suis né de vos jeux de tambours : La religion chamanique des Magar du nord, Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative, Nanterre, 1991, p.61)
  2. (Par analogie) Ce qui précéda une chose et lui donna ses caractéristiques.
    • Mais tout cela ne renseigne point sur le lignage du Gothique qui demeure obscur, peut-être parce qu’il est très clair. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
lignage lignages
/li.ɲaʒ/

lignage /li.ɲaʒ/ masculin

  1. (Vieilli) Cépage noir.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De lignier (« tracer ») avec le suffixe -age; l’idée sous-jacente est celle de « personnes dont on peut retracer les origines ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

lignage /Prononciation ?/ masculin

  1. Lignage.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (lignage)