nœud gordien

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir nœud et gordien

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
nœud gordien
/nø gɔʁ.djɛ̃/
nœuds gordiens
/nø gɔʁ.djɛ̃/

nœud gordien masculin singulier

  1. Nœud légendaire qui liait le timon du char du roi Midas. Il était dit que quiconque parviendrait à le dénouer deviendrait, selon une prophétie, le maître de l’Asie, ce qu’accomplit Alexandre en le tranchant d'un coup d'épée.
  2. (Par métaphore) Problème inextricable, finalement résolu par une action brutale.
    • L'homme le plus habile peut-être à former de ces nœuds gordiens politiques que le temps, aidé de la raison, peut seul dénouer. (Saint-Just)
    • L’homme ordinaire tranche le nœud gordien que constitue un mariage d’argent avec l’épée de la tyrannie. L’homme fort pardonne. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]