raisonnement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir raisonner et -ment

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
raisonnement raisonnements
/ʁɛ.zɔn.mɑ̃/

raisonnement /ʁɛ.zɔn.mɑ̃/ masculin

  1. Faculté ou action de raisonner.
    • Il serait impossible de comprendre les succès des démagogues, depuis les temps d'Athènes jusqu'à la New York contem­poraine, si on ne tenait compte de la force extraordinaire que possède l'idée de vengeance pour oblitérer tout raisonnement. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.230)
  2. Syllogisme, de toute suite d’arguments qui s’enchaînent.
    • C’était en vain que j’avais essayé contre un athée les subtilités de l’école ; il avait même tiré de la faiblesse de ces raisonnements une objection assez forte. (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Toutes les fautes, et les crimes peut-être ont pour principe un mauvais raisonnement ou quelque excès d'égoïsme. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Ce n'est pas le raisonnement de Perrette qui manque de bon sens, c'est sa danse avec un pot au lait sur la tête ; […]. (Franc-Nohain, , Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

  • raisonnement transitif : type de raisonnement basé sur l'enchainement de séquences : si A contient B et si B contient C, alors A contient C. Ce type de raisonnement couramment utilisé chez les humains est aussi utilisé par les animaux comme les primates.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]