thune

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

« Aumône » au XVIIe siècle puis « pièce de cinq francs » au XIXe et dèbut du XXe.
Selon certains auteurs viendrait de "Tunes" forme ancienne du nom de la ville de Tunis. (Pierre Germa, Dictionnaire des éponymes éd. Bonneton, Paris 1993)

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
thune thunes
/tyn/

thune /tyn/ féminin

  1. (Argot) Argent, monnaie.
    • Avant-guerre, du temps de sa généreuse et brillante jeunesse de bohème malchanceux, il bondissait avec légèreté vers la thune quotidienne. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930, p. 10)
    • Mets deux thunes dans le bastringue (chanson enregistrée par Lucienne Delisle en 1967)
    • Finie la thune foutue en l’air
      Pour du tchernobyl
      (Stupeflip, Je fume pu d’shit sur l’album Stupeflip, 2003.)
  2. (Suisse) (Familier) Pièce de cinq francs ; cinq francs.
    • ARNAQUE : Des enfants vous demandent la monnaie de 5 francs […] Vous mettez leur thune dans votre poche sans vous apercevoir qu’elle est fausse. (article du quotidien 24 Heures, 30 mai 2007)
    • Votre deuxième paire de lunettes avec verres identiques pour une thune ! (offre promotionnelle d’un opticien, Genève, 2010)
    • — Tu n'as pas l'impression d'être un salaud, toi ? Bon ! la première fois, je lui ai donné dix francs, c'est entendu. Ou plutôt ce n'est pas tout à fait vrai. Je lui ai refilé une thune en prétendant que je n'avais que çà sur moi. Tu as dû pratiquer le truc. (...) (Georges Simenon, Antoine et Julie, 1952, 2ème partie, chap. 1)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]