voyageur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Composé de voyager et -eur.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin voyageur
/vwa.ja.ʒœʁ/
voyageurs
/vwa.ja.ʒœʁ/
Féminin voyageuse
/vwa.ja.ʒøz/
voyageuses
/vwa.ja.ʒøz/

voyageur /vwa.ja.ʒœʁ/

  1. Qui voyage.
    • La troupe voyageuse, qui ne s’était arrêtée à Worringen que pour déjeuner, arriva vers les quatre heures du soir à Neufs. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • La borne fut l'entrée de l’Hindostan. Le peuple voyageur se trouva en présence de trois infinis, dont un seul suffisait pour le troubler profondément. (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.39)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin voyageur
/vwa.ja.ʒœʁ/
voyageurs
/vwa.ja.ʒœʁ/
Féminin voyageuse
/vwa.ja.ʒøz/
voyageuses
/vwa.ja.ʒøz/

voyageur /vwa.ja.ʒœʁ/ masculin

  1. Celui, celle qui voyage.
    • Le Courrier français, qui n'y allait pas par quatre chemins, demanda énergiquement que la circulation fût interdite sur le chemin de fer du Nord tant que la sécurité des voyageurs n'y serait pas assurée. (Léon Malo, La sécurité dans les chemins de fer, page 278, Dunod, 1883)
    • Il fit une seconde halte pour lire ces mots : À la Belle-Étoile, écrits en légende sous une peinture qui représentait le simulacre le plus flatteur pour un voyageur affamé : c’était une volaille rôtissant au milieu d’un ciel noir. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Vers cet âge, il se faisait par semaine trois shillings et plus en portant les bagages des voyageurs à la station et en vendant la gazette hebdomadaire de la localité. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.10, éd. 1921)
    • À toute allure les autobus, les omnibus et les charrettes de commissionnaires voituraient malles et valises vers la gare ; sur les quais envahis, l'exode des hiverneurs d'élite se heurtait à la bousculade des voyageurs de toute espèce. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.260)
    • La grande forêt des Ardennes est une des plus chargée de mystères. […]. L'hiver, lorsque la neige a cessé de tomber depuis quelques jours, lorsque l’armée des sapins noirs immobiles se détache sur le sol blanc, le voyageur solitaire doit se défendre contre un sentiment de crainte, presque d'angoisse. (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.130)
  2. Ceux qui ont fait ou qui font de grands voyages.
    • C’est un grand voyageur. - Les récits des voyageurs.
  3. (Zootechnie) Variante de pigeon voyageur (race de pigeons).

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]