à bouche que veux-tu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Milieu XVIIe siècle) Expression recensée au XVIIIe siècle par « Le Grand Vocabulaire françois » des éditions Panckoucke. → voir bouche et vouloir.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
à bouche que veux-tu
\a buʃ kə vø ty\

à bouche que veux-tu \a buʃ kə vø ty\

  1. Abondamment, avec tous les mets qui lui plaisent, en parlant d'un convive que l'on régale
    • « Peut-être, pensat-il, que ce loup sera traitable. » Et de son ventre, où il était enfermé, il lui cria : ce Cher ami loup, je veux t’enseigner un bon repas à faire. — Et où cela ? dit le loup. — Dans telle et telle maison ; tu n’as qu’à te glisser par l’égout de la cuisine, tu trouveras des gâteaux, du lard, des saucisses à bouche que veux-tu. » Et il lui désigna très exactement la maison de son père. — (Jacob et Wilhelm Grimm, Contes choisis des frères Grimm, L. Hachette, 1864, page 15&)
  2. (Figuré) En grande quantité, à profusion.
    • Tandis que la main Porte-sceptre
      Est forcement inerte étant la main d’un spectre !
      L’autre s’en donne à bouche que veux-tu ?
      Sur l’endroit dévêtu
      Où l’on mit l’onction Royale,
      Parfum délicieux, et divine eau lustrale !
      — (Anonyme, Beautés de la poésie anglaise, Rolandi, 1860, p. 33-34)
    • Si l’on devait s’en rapporter aux vêtements, il s’agissait d’un homme et d’une femme. Mais, quel homme et quelle femme ! Ils étaient unis par les doux liens du mariage, à n’en pas douter, puisqu’ils se querellaient à bouche que veux-tu, avec des accents d’une aigreur tout à fait conjugale. — (Pierre Hartex, Le mystère des Mille-Îles, Éditions Édouard Garand, 1927, page 29)


Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir à profusion