équation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : equation

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin classique aequatio (« égalisation » et « compte, calcul ») en latin médiéval.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
équation équations
\e.kwa.sjɔ̃\
Une équation.

équation \e.kwa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Mathématiques) Égalité entre deux membres contenant une ou plusieurs variables.
    • Une ́equation n’est rien d’autre qu’une égalité entre deux membres. (ENS)
    1. (Algèbre) Égalité vraie seulement pour certaines valeurs de la (ou des) inconnue(s).
      • Si on ajoute ou retranche aux deux membres d’une équation une même valeur alors on ne modifie pas les solutions de l’équation. (automaths)
      • Nous avons déjà dit que les analystes ne sont parvenus jusqu’à présent qu’à la résolution des équations générales du troisième et du quatrième degrés. (Louis Bourdon, Élémens d’algèbre, Paris : Bachelier & Bruxelles : Librairie Parisienne, 1828, p.447)
    2. (Géométrie analytique) Expression algébrique de la condition d’appartenance d’un point à un objet géométrique.
      • Géométrie_analytique sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
      • Ces courbes sont de la forme hyperbolique et sensiblement de l’équation xy = constante. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Sociologie) Rapport de concordance entre des groupes sociaux.
    • Sociologie de la vie quotidienne et équation marxienne du devenir. (Salvino Salvaggio, Istituto di Studi Sociali di Perugia, Quotidien)
    1. (Politique) Calcul prédictif d’un résultat.
      • Dans ce contexte où la droite était majoritaire, l’'équation’ annonçait que l’opposition réunirait 56% des voix. (Jean-Yves Dormagen,Daniel Mouchard, Introduction à la sociologie politique, p.25)
    2. (Par extension) Rapport égalitaire des activités humaines.
      • Quelques implications de l’équation Art = Travail pour la sociologie de l’art (Howard S. Becker, Les mondes pluriels, titre 7)
  3. (Chimie) Écriture symbolique d’une réaction chimique.
    • Ajuster les coefficients des équations chimiques. (exercices)
  4. (Astronomie) Quantité variable, mais déterminable par le calcul, qu’il faut ajouter ou ôter aux mouvements moyens pour obtenir les mouvements vrais.
    • L’équation des temps est le nombre variable de minutes et de secondes qu’il faut ajouter chaque jour à l’époque du midi moyen pour avoir le midi vrai.
    • L’équation de Drake et les extra-terrestres. (futura sciences - magazine)
Note[modifier]
Il a été proposé d’écrire ce mot éqüation afin de souligner la prononciation en \kw\ :
Le tréma, outre son usage actuel, figurera sur qu prononcé cou devant voyelle : éqüation, aqüatique, et sur u prononcé u après e muet : gageüre, vergeüre, mangeüre. Il est préférable de mettre sur u le tréma de ciguë, exiguë, aiguë car c’est la lettre u, normalement muette dans cette graphie, qu’il s’agit de faire entendre ; et ë se prononce è dans Noël alors qu’il est muet ici : donc cigüe, etc. (Cahiers pédagogiques, Comité universitaire d’information pédagogique, 1963)

Variantes orthographiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]