Nouvelle-Bretagne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(île du Pacifique) (1700) Du latin Nova Britannia, nom donné à l’île par l’explorateur anglais William Dampier[*].
(Labrador et Nunavut) (XVIe siècle) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nouvelle-Bretagne \nu.vɛl bʁə.taɲ\ féminin invariable

  1. (Géographie) La plus grande des îles Bismarck, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
  2. (Histoire) (Géographie) Autre nom de ce qui est maintenant le Labrador, le Nouveau-Québec et le Nunavut, par opposition à la Nouvelle-France.
    • Le nom de Nouvelle-Bretagne, donné aux pays voisins de la baie d’Hudson et au Labrador, n’a pas été généralement adopté, mais on conserve assez généralement les noms donnés aux sous-divisions. — (Joseph Jean De Smet, Nouvelle Géographie, tome second, Vanryckegem-Hovaere, Imprimeur, Gand, 1831 (seconde édition, revue et augmentée))
  3. (Histoire) (Géographie) L’ensemble des possessions britanniques nord-américaines.
    • Reine-Charlotte (Détroit de la) ou Queen-Charlotte’s-Sound, détroit sur la côte occid. de l’Amérique septentrionale, dans la Nouvelle-Bretagne. Il sépare du continent les îles Galiano et Valdes, sitées près et au N. de l’extrémité N. O. de l’île de Quadra-et-Vancouver. — (Dictionnaire géographique universel, tome huitième, A. J. Kilian, Libraire, Paris, 1831)
    • L’immense étendue de terres comprises entre le 55° et le 142° longitude occidentale et le 42° et le 78° latitude boréale, désignée communément sous le nom de Nouvelle-Bretagne. — (État actuel de la Nouvelle-Bretagne ou Amérique Anglaise du Nord, Revue Universelle, tome IV, 1833)
    • Nouvelle-Bretagne (archipel de la), voy. Bretagne (Nouvelle-) — On donne aussi le nom de Nouvelle-Bretagne à l’ensemble des possessions anglaises dans le nord de l’Amérique, qui sont le Canada, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, le Labrador, le Maine oriental, la Nouvelle-Galles, le Nouveau-Cornouailles, le Nouveau-Hanovre, ainsi que de vastes contrées sauvages. Voy. la plupart de ces noms. — (Encyclopédie des gens du monde, tome dix-huitième, première partie, Librairie de Treuttel et Würtz, Paris/Strasbourg, 1843)
    • La Nouvelle-Bretagne appartient aux Anglais […] — (Achille Meissas, Jean Charles Auguste Michelot, Nouvelle Géographie méthodique, Librairie de L. Hachette et Cie, Paris, 1863 (quarante-quatrième édition), p. 252)
    • Tous les pays qui avoisinent le cercle polaire, la Suède, la Norvège, la Russie, la Sibérie, le Groënland, la Nouvelle-Bretagne, eussent été ensevelis sous cinq lieues d’eau. — (Jules Verne, Les Aventures du capitaine Hatteras, J. Hetzel et Cie, Paris, 1866, p. 436)
    • Elle arrivait sur les territoires de la Nouvelle-Bretagne, qui avoisinaient le cap Bathurst. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 285 partie, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La Colombie anglaise fait partie de la Nouvelle-Bretagne — (Jules Verne, César Cascabel, J. Hetzel et Cie, Paris, 1890, p. 65)

Synonymes[modifier le wikicode]

Île du Pacifique :

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]