Tsiganes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : tsiganes

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1876) (1664) Tchinguenienne ; (XVe siècle) Cigain ; allemand Tzigeuner, hongrois Czigany.
Du russe цыган, cygan[1], dérivé du grec byzantin τσίγγανος, tsínganos, de ἀτσίγγανος, atsínganos (« qui ne touche pas »), du nom d’une secte de manichéens venus de Phrygie. Tsiganes est un terme générique exonyme (=donné par des gens extérieurs à la communauté). Neutre en France, il est chargé d’un sens péjoratif dans certains pays et rappelle de très douloureux souvenirs : durant la seconde guerre mondiale, un « Z » était tatoué sur le bras des prisonniers tsiganes des camps de concentration nazis. C'est pourquoi le terme Rom (« homme » en hindi et en romani) a été adopté par l’Union Romani Internationale en 1974 afin d’éviter les désignations à connotations racistes et c'est le seul nom que les Tsiganes se donnent à eux-mêmes.

Nom propre [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Tsigane Tsiganes
\tsi.gan\

Tsiganes \tsi.ɡan\ masculin pluriel et féminin pluriel

  1. Peuple nomade d’Europe originaire de l’Inde.
    • Du fait de leur grande mobilité et de leur type d’habitat (souvent en caravane), les Tsiganes sont exclus des prestations et de la sécurité sociales, et généralement désavantagés dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la santé, du logement et de la participation à la vie publique.
    • Le cas des Tsiganes entre tout à fait dans ce processus, dans la mesure où un ensemble assez disparate de populations migrantes et provenant d’Europe orientale, du Proche et du Moyen-Orient a été retravaillé par les discours collectifs et constitué en un seul type social […], qui a servi de repoussoir à des processus sociaux occidentaux, notamment l’encadrement spatial des populations dominées. La détestation générale (et parfois criminelle) dont les Tsiganes font l’objet est tristement révélatrice de l’ampleur de l’intériorisation de la norme de la spatialisation du social sous la forme de l’« habiter ». — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Pardonnez-moi si j’emploie le terme de Tsiganes, c’est celui auquel je suis le plus habituée. C’est celui que l’on employait à Birkenau quand on désignait « le camp des Tsiganes », cette partie du camp qui accueillait des familles entières. — (Simone Veil, discours de réception du Prix européen des Droits civiques des Sinti et Roma, Berlin, le 16 décembre 2010, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, p. 124)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Tsiganes sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]