manichéen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1765) Du latin Manichaeus (« manichéen, sectateur de Mani ») et -en.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin manichéen
\ma.ni.ke.ɛ̃\
manichéens
\ma.ni.ke.ɛ̃\
Féminin manichéenne
\ma.ni.ke.ɛn\
manichéennes
\ma.ni.ke.ɛn\

manichéen \ma.ni.ke.ɛ̃\ masculin

  1. (Religion) Relatif au manichéisme.
    • Le dogme fondamental de toutes les sectes manichéennes, c’est la nature divine ou angélique de l’âme, prisonnière des formes créées et de la nuit de la matière. — (Denis de Rougemont ; L’Amour et l’Occident, 1938)
    • La renaissance d’un certain patriotisme de clocher se traduisit par la prolifération des sectes manichéennes et millénaristes. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  2. (Religion) (Par analogie) Relatif aux dualistes bogomiles, dont les cathares.
    • Dans ce document on lit : « L’ennemi rusé (le démon) a semé l’hérésie manichéenne dans la Bulgarie, hérésie du pope Bogomile, qui, sous Pierre, tsar de Bulgarie, adopta cette hérésie manichéenne, et la répandit dans la Bulgarie, etc. — (L’hérésie des Bogomiles dans Revue des questions historiques, volume 8, page 486, 1870)
  3. Qui analyse les rapports sociaux ou politiques selon un schéma « Le Bien contre Le Mal ».
    • La conception coranique de la politique n’est pas irénique. Elle est d’affrontement, ou plutôt manichéenne, met l’accent sur la rectitude opposée à l’erreur et sur un affrontement armé entre les deux. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 39)
    • Dans ce même ordre d’idées (les conspirationnistes étant surtout des Américains), on pourrait avancer qu’ils ont tendance à classer les gens de façon manichéenne en « bons » ou en « méchants ». — (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, nº 67, p. 5, automne 2008)
    • Dans le monde manichéen d'Eurabia, le communisme a été remplacé par l'islam comme ennemi civilisationnel.— (Le Monde, Jean-Yves Camus : Le monde manichéen d'Eurabia, 28 mai 2012)
  4. (Typographie) Relatif au manichéen (alphabet consonantique).

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin manichéen
\ma.ni.ke.ɛ̃\
manichéens
\ma.ni.ke.ɛ̃\
Féminin manichéenne
\ma.ni.ke.ɛn\
manichéennes
\ma.ni.ke.ɛn\

manichéen \ma.ni.ke.ɛ̃\ masculin

  1. (Religion) Celui ou celle qui adopte la doctrine de Manès, qui admet deux principes, le bien qui est la lumière et le mal qui est les ténèbres.
  2. (Religion) (Par analogie) Nom donné aux dualistes bogomiles, dont les cathares.
  3. Celui ou celle qui analyse les rapports sociaux ou politiques selon un schéma « Le Bien contre Le Mal ».
    • La conception politique de l’existence d’un « Axe du Mal » est une vision manichéenne du monde.
  4. (Typographie) Alphabet consonantique.
    • Les systèmes d’écriture d’origine sémitique qui ont été utilisés pour écrire le turc sont le runique, le sogdien, le sogdien réformé ou l’ouïgour, le manichéen et l’écriture arabe. — (Mehmet-Ali Akinci, Revue DYALANG (Revue du laboratoire Dynamiques Sociolangagières) , « L’orthographe en questions », Rouen, Publications de l’Université de Rouen, 2005)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]