manichéen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1765) Du latin Manichaeus (« manichéen, sectateur de Mani ») et -en.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin manichéen
\ma.ni.ke.ɛ̃\
manichéens
\ma.ni.ke.ɛ̃\
Féminin manichéenne
\ma.ni.ke.ɛn\
manichéennes
\ma.ni.ke.ɛn\

manichéen \ma.ni.ke.ɛ̃\ masculin

  1. (Religion) Relatif au manichéisme.
    • Le dogme fondamental de toutes les sectes manichéennes, c’est la nature divine ou angélique de l’âme, prisonnière des formes créées et de la nuit de la matière. — (Denis de Rougemont ; L’Amour et l’Occident, 1938)
    • La renaissance d’un certain patriotisme de clocher se traduisit par la prolifération des sectes manichéennes et millénaristes. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  2. (Religion) (Par analogie) Relatif aux dualistes bogomiles, dont les cathares.
    • Dans ce document on lit : « L’ennemi rusé (le démon) a semé l’hérésie manichéenne dans la Bulgarie, hérésie du pope Bogomile, qui, sous Pierre, tsar de Bulgarie, adopta cette hérésie manichéenne, et la répandit dans la Bulgarie, etc. — (L’hérésie des Bogomiles dans Revue des questions historiques, volume 8, page 486, 1870)
  3. Qui analyse les rapports sociaux ou politiques selon un schéma « Le Bien contre Le Mal ».
    • La conception coranique de la politique n’est pas irénique. Elle est d’affrontement, ou plutôt manichéenne, met l’accent sur la rectitude opposée à l’erreur et sur un affrontement armé entre les deux. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 39)
    • Dans ce même ordre d’idées (les conspirationnistes étant surtout des Américains), on pourrait avancer qu’ils ont tendance à classer les gens de façon manichéenne en « bons » ou en « méchants ». — (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, nº 67, p. 5, automne 2008)
    • Dans le monde manichéen d'Eurabia, le communisme a été remplacé par l'islam comme ennemi civilisationnel.— (Le Monde, Jean-Yves Camus : Le monde manichéen d'Eurabia, 28 mai 2012)
  4. (Typographie) Relatif au manichéen (alphabet consonantique).

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
manichéen manichéens
\ma.ni.ke.ɛ̃\

manichéen \ma.ni.ke.ɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : manichéenne)

  1. (Religion) Celui ou celle qui adopte la doctrine de Manès, qui admet deux principes, le bien qui est la lumière et le mal qui est les ténèbres.
    • Pour les manichéens, deux principes s’opposent : la Lumière et la Matière. — (La théologie manichéenne, musagora, reseau-canope.fr)
  2. (Religion) (Par analogie) Nom donné aux dualistes bogomiles, dont les cathares.
  3. Celui ou celle qui analyse les rapports sociaux ou politiques selon un schéma « Le Bien contre Le Mal ».
    • Le manichéen est généralement fidèle au principe de non-contradiction mais incapable de voir celles qui l’habitent. Pour lui, le débat est sérieux : il est impératif d’instaurer l’utopie sur terre. — (François Brooks, Petite leçon de manichéisme, philo5.com)
  4. (Typographie) Alphabet consonantique.
    • Les systèmes d’écriture d’origine sémitique qui ont été utilisés pour écrire le turc sont le runique, le sogdien, le sogdien réformé ou l’ouïgour, le manichéen et l’écriture arabe. — (Mehmet-Ali Akinci, Revue DYALANG (Revue du laboratoire Dynamiques Sociolangagières) , « L’orthographe en questions », Rouen, Publications de l’Université de Rouen, 2005)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]