aap

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Symbole [modifier le wikicode]

aap invariable

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 de l’arara.

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • AAP sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Afrikaans[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du néerlandais aap.

Nom commun [modifier le wikicode]

aap \Prononciation ?\

  1. Singe.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Afrique du Sud (Johannesbourg) : écouter « aap »

Flamand occidental[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

aap \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Singe.

Références[modifier le wikicode]

  • Hergé, D'aveteurn van Kuiftsje, Et Doenker Ejland, Casterman, 2015 ISBN 9789030327479

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

À rapprocher de l’allemand Affe, de l’islandais api, du suédois apa, et de l’anglais ape, de même sens.

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom aap apen
Diminutif aapje aapjes

aap \a:p\ masculin

  1. Singe.
    • Brutale aap!
      (Vilain) garnement !
    • Toen kwam de aap uit de mouw.
      Alors, il / elle montra le bout de l’oreille.

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Pays-Bas : écouter « aap [aːp] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « aap »

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]