abatteur de bois

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir abatteur et bois.

Locution nominale [modifier le wikicode]

abatteur de bois \a.ba.tœʁ də bwɑ\ masculin

  1. (Sens propre) (Peu usité) Bûcheron.
  2. (Archaïsme) (Figuré) Chevalier vainqueur de tournois (les bois signifiant ici les lances) [1]
  3. (Figuré) Homme plein de vigueur ; grand travailleur.
  4. (Figuré) (Ironique) Homme qui se vante de prouesses qu'il n'a pas faites.
  5. (Figuré) Homme qui multiplie les conquêtes amoureuses.
    • Ce Jacques dont est question, étoit un grand abatteur de bois remuant, & culbuteur de commère, & n'épargnoit rien de ce qui se présentoit. — (François Béroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, 1617, nouvelle édition, Londres, t. 2, 1781, p. 198)
    • Henri IV a eu une quantité étrange de maîtresses ; il n’en était pas pourtant grand abatteur de bois ; aussi était-il toujours cocu. — (Gédéon Tallemant des Réaux, Historiettes,, 1657-1690, cité par Jules Beaujoint et A.-M. Dumonteil, Les Reines galantes, Librairie des célébrités contemporaines, 1873, p. 226)
    • Peut-être lui vanta-t-il les avantages de la vie militaire, les charmes de la cour, tout ce à quoi il se vouait lui-même, car il était, de nature, « chaud lancier » autant que grand « abatteur de bois ». — (Tancrède Martel, Julien et Marguerite de Ravalet (1582-1603), A. Lemerre, 1920, p. 108)
    • Peut-être lui reprochait-on des petits écarts de conduite, car, aussi intrépide au plaisir qu’au travail, il ne se cachait pas d’être ce que nos pères appelaient « un furieux abatteur de bois ». — (Ernest Raynaud, La Vie intime des commissariats : souvenirs de police, Payot, 1926, p. 194)
    • Grand abatteur de bois, il prenait son compte au hasard des rues, des cafés, des buvettes, insoucieux de l’élégance ou de la tenue. — (Marc Elder, Thérèse, ou la Bonne Éducation, A. Michel, 1920, p. 52)
    • Avec de tels atouts, le jeune Gouverneur, bien avant de séduire les sirènes françaises de salon, devint très vite dans son pays, non sans scandale, un grand « abatteur de bois » à la Kennedy ou à la Clinton. — (Marc Fumaroli, Quand l'Europe parlait français, Éditions de Fallois, 2001, p. 388)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Philibert Joseph Le Roux, Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial, Berlingos, 1752
  • Dictionnaire historique de la langue française comprenant l'origine, les formes diverses, les acceptions successives des mots, avec un choix d'exemples tirés des écrivains le plus autorisés, publié par l'Académie française, F. Didot frères, t. 1, 1865
  1. Paulin Paris, Essai d'un dictionnaire historique de la langue française, Techener, 1847