albâtre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin alabaster.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
albâtre albâtres
\al.bɑtʁ\
Un chapiteau en albâtre. (1)
Un buste en albâtre jaune. (1)

albâtre \al.bɑtʁ\ masculin

  1. Gypse d’une pâte homogène, d’un grain fin, demi-translucide, susceptible d’un beau poli, et qui présente quelquefois des veines colorées.
    • ― Ô ma chère Laura, lui dis-je avec effort en appuyant mes lèvres sur sa main, comment peux-tu appliquer le mot de travail ingrat à l’admirable voyage que nous avons fait ensemble dans le cristal ? Rends-moi cette resplendissante vision des océans d’opale et des îles de lapis ! Retournons aux verts bosquets de la chrysoprase et aux sublimes rivages de l’euclase et de la spinelle, ou aux fantastiques stalagmites des grottes d’albâtre qui nous invitaient à un si doux repos ! Pourquoi as-tu voulu me faire franchir les limites du monde sidéral et me faire voir des choses que l’œil humain ne peut supporter ? — (George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], « Laura. ― Voyage dans le cristal/I », in Laura - Voyages et impressions, Calmann Lévy, 1881 (1865))
    • Un mort était dessus. Ses pieds pâles et mats, comme de l’albâtre lavé, dépassaient le bout du drap qui l’enveloppait. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, 2012, page 34)
    • Je pense aussi au mot « albâtre » – dont Cléopâtre a la pureté – puis j’évoque des images de portiques, de colonnes devant lesquelles se promènent les philosophes alexandrins – vieux pouilleux en guenilles – qui interfèrent dans ma mémoire avec ce que je connais de la moderne Alexandrie. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 138.)
    • Vase d’albâtre.
  2. (Poétique) Blanc. — #FEFEFE
    • L’albâtre de son sein.
    • T’aimera le vieux pâtre,
      Seul, tandis qu’à ton front
      D’albâtre
      Ses dogues aboieront.
      — (Alfred de Musset, Ballade à la lune)
    • Il se plut à pétrir d’incarnat et d’albâtre
      Les charmes arrondis du sein de Pompadour,
      — (Voltaire, 1751, Épître 84, Au roi de Prusse)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • albâtre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • Le thésaurus couleur en français Lien vers le thésaurus

Références[modifier le wikicode]