albâtre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin alabaster.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
albâtre albâtres
\al.bɑtʁ\
Un chapiteau en albâtre (1).

albâtre \al.bɑtʁ\ masculin

  1. Gypse d’une pâte homogène, d’un grain fin, demi-translucide, susceptible d’un beau poli, et qui présente quelquefois des veines colorées.
    • Un mort était dessus. Ses pieds pâles et mats, comme de l’albâtre lavé, dépassaient le bout du drap qui l’enveloppait. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 34, 2012)
    • Vase d’albâtre.
  2. (Poétique) Blanc.
    • L’albâtre de son sein.
    • T’aimera le vieux pâtre,
      Seul, tandis qu’à ton front
      D’albâtre
      Ses dogues aboieront.
      — (Alfred de Musset, Ballade à la lune)
    • Il se plut à pétrir d’incarnat et d’albâtre
      Les charmes arrondis du sein de Pompadour.
      — (Voltaire, Épage 75)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]