autodafé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1687) Du portugais auto-da-fé (« acte de foi ») du latin actus fidei.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
autodafé autodafés
\o.to.da.fe\
Autodafé de livres.
Tableau du XVe siècle.

autodafé \o.to.da.fe\ masculin

  1. Cérémonie dans laquelle l’Inquisition faisait exécuter ses jugements.
  2. Exécution des jugements qui condamnaient au supplice du feu.
    • On sent que s'il le pouvait il rétablirait l’inquisition et les autodafés, rien que pour se donner la joie âcre et cruelle de condamner les Juifs et de les voir rôtir à petit feu. Il en convient d'ailleurs sans peine. […]. On comprend aussitôt pourquoi M. Drumont flétrit la Révolution. C'est qu'elle nous a conduit au point où il faut nous arrêter ; c'est que, grâce à elle, le retour vers l’inquisition, les autodafés, ou l'assassinat n'est plus possible. — (Louis Bernard, L'antisémitisme démasqué : étude sociale, politique et économique par un catholique, Paris : chez A. Charles, 1894, p. 123)
  3. (Par extension) Acte de brûler des livres ou des bibliothèques.
    • Mais il semble qu’avec les autodafés du Vatican et le taux d’usure des parchemins, il ait disparu de la surface de la terre. — (Dan Brown, Anges et démons, page 221, 2000, traduit par Daniel Roche, 2005, J. C. Lattès)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Hongrois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français.

Nom commun [modifier le wikicode]

autodafé \ˈɒu.to.dɒ.feː\

  1. Autodafé.

Synonymes[modifier le wikicode]