bruine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : bruiné

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Pour le météore : Du latin pruina (« frimas, gelée blanche »).
Pour la maladie du blé : Origine obscure - Il est à noter que la nielle pourrait avoir pour origine le latin nebula (« brouillard ») (voir l'étymologie de nielle) ; et il est remarquable qu’Olivier de Serres proposait, pour lutter contre cette maladie, de secouer les épis chargés de rosée avant que le soleil resplendît. Les hommes de cette époque corrélaient la nielle, le charbon & la carie à la rosée.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bruine bruines
\bʁɥin\

bruine \bʁɥin\ féminin

  1. (Météorologie) Petite pluie très fine et ordinairement froide qui tombe lentement.
  2. (Agriculture) (Désuet) Nielle des blés, que ce soit celle de l'anguillule ou du charbon nu, voire la carie.
    • Les Laboureurs n’ignorent pas que l'abondance de la récolte dépend de la bonté du grain qu'ils emploient pour les semailles. Mais cette attention est fur-tout récessaire pour le bled. La nielle, bruine, érourure , bosse , charbon, carie, &c. , leur font bien connoître que l'intérieur du froment est converti en une poudre noire comme du charbon : […]. — (Pierre-Joseph Buc'hoz, Manuel usuel et économique des plantes, Paris : chez l'auteur, 1782, p. 94)
    • La carie, que l'on nomme souvent aussi charbon ou bruine, produit sur le blé des désastres dont les résultats sont effrayants. — (M. Bardin, « Inconvénients et danger que présente l'emploi de l'arsenic dans le chaulage des blés comme préservatif de la carie », dans les Mémoires de la Société d'agriculture, des sciences, arts et belles-lettres du département de l'Aube, tome 12, n° 89 à 96, années 1844 & 1845, Troyes : Imprimerie Mouquot, p. 268)
    • Il soulevait les gerbes et les ameulonnait en dizeaux tous les quarante pas. Les épis cariés, atteints de bruine et de charbon laissaient échapper une poudre noire quand il les secouait. — (Serge Montigny, L'âme en feu, Éditions du Seuil, 1961, chap. 19)

Variantes[modifier le wikicode]

  • brouine (cette forme est très ancienne, et n’est plus utilisée)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus bruine figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pluie.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bruiner
Indicatif Présent
il bruine
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
qu’il bruine
Imparfait

bruine \bʁɥin\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bruiner.
  2. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bruiner.
    • Qu'il tombe des cordes ou qu'il bruine, qu'il drache ou qu'il gouttine, ça mouille ! — (site www.french-connect.com, 25 février 2016)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • bruine sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

bruine \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de broigne.

Références[modifier le wikicode]