broigne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français broigne.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
broigne broignes
\bʀwaɲ\
Jack of plate, English or Scottish, c1590, Royal Armoury, Leeds.JPG

broigne \bʀwaɲ\ féminin

  1. (Désuet) Justaucorps de grosse toile ou de cuir, ancêtre de la cotte de mailles.
    • L’autre jour encore, l’Empereur était assis à l’ombre.
      Son neveu vint devant lui, vêtu de sa broigne.
      — (Chanson de Roland)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étant donné le sens de « tumeur », attesté par Rivarol pour la variante brogne, on peut imaginer une dérivation d'un mot gaulois *bronia (« [armure] de poitrine ») apparenté au breton bronn (« sein, mamelle, saillant »), sinon, du gotique, brunjō, brunja (« plastron, armure de protection de la poitrine »), emprunté au celte et de même étymon, qui donne aussi Brünne en allemand, брънѩ, brŭnję (« armure, cuirasse ») en slavon.

Nom commun [modifier le wikicode]

broigne \Prononciation ?\ féminin

  1. Corselet, cuirasse couvrant la poitrine.
    • la broine li a fausee — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 126, c. 1165)
      il a fendu sa broigne

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]