chanteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Chanteau

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français chantel → voir chant (« côté »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
chanteau chanteaux
\ʃɑ̃.to\

chanteau \ʃɑ̃.to\ masculin

  1. (Vieilli) Grand morceau de pain coupé.
    • Des ouvriers, la bouche pleine, taillaient des tartines en des chanteaux de pains. — (Paul Adam, Chair molle, 1885)
    • Devant une table, encombrée par un chanteau de pain, une demi-meule de gruyère et une innombrable quantité de bouteilles vides, les deux amis qu’on croyait morts devisaient paisiblement comme des sages. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une cuisse d’oie, un gros chanteau de pain, le tout arrosé de rakiou, il ne lui en fallut pas moins pour réparer ses forces. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 69-81)
  2. (Absolument) (Religion) Le morceau de pain bénit qu’on envoie à celui qui doit offrir le pain bénit le dimanche suivant ou le jour de fête le plus prochain.
  3. Morceau d’étoffe coupé à une plus grande pièce.
    • Ce manteau a été coupé en plein drap, il n’y a point de chanteau.
  4. (Par extension) Morceau en pointe que les tailleurs disposent sur les côtés d’un vêtement pour l’arrondir.
  5. (Arts) Douve terminale de chacun des deux fonds d’un tonneau.

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]