chienlit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : chie-en-lit

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) Déformation de chie-en-lit — (chienlit, Centre de ressources textuelles et lexicales).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chienlit chienlits
\ʃjɑ̃.li\

chienlit \ʃjɑ̃.li\ masculin ou féminin

  1. (Populaire) Masque qui parcourt les rues en temps de carnaval.
    • C'est un chienlit.
  2. (Par extension) Personne ridiculement accoutrée.
    • Des chienlits chantaient une ronde, qu’ils accompagnaient au refrain en tapant des talons. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Les budgets de la marine et de la guerre vident impitoyablement l’escarcelle du pauvre afin que des amiraux, des maréchaux, des colonels, des ministres, empanachés et ridicules, fassent tonner les salves et, sous les drapeaux ondoyants, promènent leurs costumes de foire, leurs uniformes de bureaucrates homicides, leur chienlit de croquemitaines édentés. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, p. 21-30)
  3. (Familier) Pagaille, le désordre public.
    • La réforme oui, la chienlit non ! — (Charles de Gaulle, le 19 mai 1968)
    • Tandis que nous allons en chienlit avec les traînassements d’une horde de charcutiers, je rêve à l’allure idéale d’hommes libres transfigurés par la musique. — (Paul Guth, Les sept trompettes, 1948, Le Livre de Poche, 1971, p. 51)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

  1. Cri de dérision.
    • Mais ce qui expliquait qu’une fraction de cette opinion publique se permît de nous crier : « A la chienlit ! » c’était notre attitude timide, embarrassée. — (Touchatout, Mémoires d’un préfet de police, 1885)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • chienlit sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]