ciselure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de ciseler avec le suffixe -ure.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ciselure ciselures
\si.zlyʁ\

ciselure \si.zlyʁ\ féminin

  1. Art de ciseler.
    • Cet ouvrier entend bien la ciselure.
    • La ciselure est morte, la machine à estamper l’a tuée, elle ne survit que dans notre souvenir. Le culte du détail est passé. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 141.)
  2. Ouvrage qui se fait en ciselant.
    • Rowena ouvrit la petite cassette ornée de ciselures d’argent que lui présentait Rébecca. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mme de Trémazenc de Capestang possédait une vingtaine de vieux volumes à couvercles de bois, ornés de ciselures de cuivre. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • L’armoire… un édifice de vieux noyer, presque aussi large que haut, sans autre ciselure que la trace toute ronde d’une balle prussienne, entrée par le battant de droite et sortie par le panneau du fond… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 121.)
  3. (Figuré) Les cimes des banians et des manguiers géants avaient commencé à se découper en fines ciselures sur un ciel de sombre velours pâlissant. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 319.)
  4. (Architecture) Petit bord qu’on fait avec le ciseau au parement d’une pierre pour la dresser.

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • ciselure sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]