civilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) Du latin civilitas, sociabilité, courtoisie, lui-même issu du latin civis, citoyen.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
civilité civilités
\si.vi.li.te\

civilité \si.vi.li.te\ féminin

  1. Ensemble de comportements liés à la politesse.
    • Après les salutations, où brilla dans toute son emphase la civilité provinciale, le fauteuil de la présidence fut occupé par celui des assistons que son titre semblait y appeler, […]. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • […], ayant été prise d’un léger accès de toux, elle mit sa main devant sa bouche, d’après les règles les plus élémentaires de la civilité. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Quoique je n’eusse pas été élevé dans des principes de civilité, ou plutôt pour dire vrai, bien que je n’eusse pas été élevé du tout, je remarquai que mes frères et ma sœur aînée mangeaient le plus souvent avec leurs doigts, qu’ils trempaient dans la sauce et qu’ils léchaient sans que mon père ni ma mère parussent s’en apercevoir. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • La civilité extrême de mes vieux maîtres m’avait laissé un si vif souvenir, que je n’ai jamais pu m’en détacher. C’était la vraie civilité française, je veux dire celle qui s’exerce, non seulement envers les personnes que l’on connaît, mais envers tout le monde sans exception. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 201)
  2. Manière courtoise ou polie de vivre et de converser dans le monde.
    • Silence, voyons, dit le maire. Chacun doit écouter avec courtoisie l’adversaire, même s’il est de mauvaise foi, même s’il manque de civilité ! Exprimons-nous poliment. Rétorquons de même, sans nous départir de sang-froid. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Au pluriel) Actions et paroles qui sont des témoignages de politesse.
    • Au même instant deux personnes entraient, […]. La première était René, le parfumeur, qui s’approcha de Catherine avec toutes les obséquieuses civilités des serviteurs florentins ; […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • Dites-moi ce que signifie cette lettre de M. Hyacinthe :
      Mademoiselle Telcide. Excusez-moi de remettre à huit jours notre petite entrevue. Je vous adresse mes civilités...
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 264)
    • Comme l’analysait le sociologue américain Erving Goffman, la fonction des petites civilités de la vie quotidienne est celle d’un système d’avertissement: les politesses sont perçues comme une pure convention, mais leur absence peut alarmer. — (Julien Damon, Ces signaux à traiter d’urgence, Le Point n° 2404, 27 septembre 2018, page 60)

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot a pu être employé abusivement avec le sens d’état civil, de titre ou de qualité[1].

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Civilité sur Académie française, 4 avril 2013.