commensal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De con- (« avec ») et du latin mensalis (« de table »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin commensal
\kɔ.mɑ̃.sal\
commensaux
\kɔ.mɑ̃.so\
Féminin commensale
\kɔ.mɑ̃.sal\
commensales
\kɔ.mɑ̃.sal\

commensal \kɔ.mɑ̃.sal\ masculin

  1. (Spécialement) (Médecine) Qualifie les micro-organismes qui colonisent l’organisme (généralement la peau ou les muqueuses) sans provoquer de maladie.
    • Les bactéries commensales peuvent devenir pathogènes pour le sujet immunodéprimé.
    • Germes commensaux.
    • Flore commensale, flore transmise au nouveau-né au contact de la mère, et qui participe à la digestion et à sa protection contre les agressions bactériennes pathogènes.
  2. (Écologie) Qualifie une espèce animale qui se nourrit des déchets produits par une autre mais sans causer préjudice à cette dernière.
    • En ville, rats et pigeons sont commensaux de l’homme.
    • Le poisson pilote est commensal du requin.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
commensal
\kɔ.mɑ̃.sal\
commensaux
\kɔ.mɑ̃.so\

commensal \kɔ.mɑ̃.sal\ masculin (pour une femme, on dit : commensale)

  1. Chacun de ceux qui mangent à la même table.
    • C'est mon commensal.
    • Nous sommes commensaux.
    • Nos commensaux ont fait faux bond — (Madame de Sévigné)
    • L'un qui se piquait d'être commensal du jardin, l'autre de la maison. — (Jean de la Fontaine, Fables)
    • Bertrand avec Raton, l'un singe, l'autre chat,
      Commensaux d'un logis, avaient un commun maître.
      — (Jean de la Fontaine, Fables)
    • Rocksniff n'était plus l'amical commensal mais un chef constable dans l'exercice de ses fonctions. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Pierre de lune, 1933)
    • Frodon donna sa fête d’adieu : elle était restreinte, un simple dîner pour lui et ses quatre commensaux ; mais il était troublé, et il ne se sentait pas dans l’humeur adéquate. — (J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux : La communauté de l’anneau)
    • Attablé, il expliqua à ses commensaux qu’il avait mouillé ses souliers en cheyant dans un fossé. — (Jean Renard, En Anjou, quand 4 liards valaient un sou, Éditions Cheminements, 1997, p. 184)
    • Avec un autre commensal, elles m’eussent fatigué, comme des redites de la journée et des heures de travail. — (Francis Walder, Saint-Germain ou la Négociation)
    1. (Par extension) (Administration, Éducation) Personne, à l’exclusion des élèves, (professeur, personnel administratif, personne extérieure) mangeant dans une cantine scolaire.
      • Les commensaux de droit sont dispensés de l’autorisation préalable d’accès du chef d’établissement. — (site Web www.citescolaire-sembat-seguin.fr)
    2. (Histoire) Officier de la maison du roi qui « avaient bouche à la cour ».
  2. (Vieilli) Celui qui est habituellement attaché à une maison ou à un endroit.
    • Mais comment est-il possible, mon cher Sorel, que vous ignoriez ces choses, vous, commensal de cette maison ? — (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
    • Le reste des commensaux de la maison soupait à la même table, chacun au rang que lui donnait sa position parmi les amis ou parmi les serviteurs. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • On ne doit pas confondre les dépenses faites par les propriétaires à la classe stérile, & qui servent à la subsistance de cette classe, avec celles que les propriétaires font directement à la classe productive par eux-mêmes, par leurs commensaux & par les animaux qu’ils nourrissent. — (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d’une nation agricole, 1766)
  3. (Biologie, Écologie) Espèce dont le développement est favorisée par une autre sans causer préjudice à cette dernière.
    • Au sommet de cette pyramide écologique, il y avait ce que l’on appelle en biologie les commensaux : moineaux, souris, rats, corbeaux, chiens (jouissant du statut de quasi-invités), cochons et chats, autant d’animaux pour lesquels cette nouvelle Arche de Noé était une véritable corne d’abondance.— (James C. SCOTT, Homo Domesticus: Une histoire profonde des premiers États, 2019)
    • Bien qu’apparu vers la moitié du cinquième millénaire sur les bords de la mer Intérieure, le pin ne s’est répandu qu'à partir du IIIe siècle avant J.C., de concert avec la riziculture dont il est le commensal en défrichement et en reconstitution du couvert végétal.— (Philippe Pelletier, Le Japon: Géographie, géopolitique et géohistoire, juin 2007)
  4. (Médecine) Micro-organisme qui colonise l’organisme d’un autre, sans provoquer de maladie.
    • Actinobacillus equuli est un commensal des voies respiratoires, du pharynx et du tube digestif des chevaux. Son pouvoir pathogène n’est pas facile à apprécier car le diagnostic est difficile […]. — (J. P. Euzéby, Abrégé de bactériologie générale et médicale à l’usage des étudiants de l’École nationale vétérinaire de Toulouse, chap. « Actinobacillus »)

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français commensal.

Adjectif [modifier le wikicode]

commensal \Prononciation ?\

  1. Commensal.

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
commensal
\Prononciation ?\
commensals
\Prononciation ?\

commensal \Prononciation ?\

  1. Commensal.