cou-de-pied

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1835) Modification de la graphie originelle coude-pied alors que l'on considérait la forme du membre à cet endroit comme un coude au pied. Il a suffit de le considérer comme un cou pour en changer la graphie. Peut-être fut-il confondu, par homonymie, avec la partie du pied que l’on utilise quand on donne un coup de pied ; ce qui pourrait expliquer l'usage d'une variante coup-de-pied .

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cou-de-pied cous-de-pied
\ku‿d pje\

cou-de-pied \ku‿d pje\ masculin

  1. (Anatomie) (Vieilli) Cheville. Articulation de la jambe avec le pied.
    • Je savais le moyen de les tiédir et d’y mettre du rose ou du vermillon, à ces pieds pâles et froids ; mais cette nuit-là mon moyen manqua… Ma bouche fut impuissante à attirer sur ce cou-de-pied cambré et charmant la plaque de sang que j’aimais souvent à y mettre, comme une rosette ponceau… — (Jules Barbey d'Aurevilly, Le Rideau cramoisi, 1874, réédition Gallimard, collection Folio Classique, page 79)
  2. Partie antérieure et supérieure du pied près de son articulation avec la jambe.
    • La languette d’une chaussure, ou langue, sert parfois à protéger le cou-de-pied.
    • Les forçats se fabriquent des espèces de tampons qu’ils glissent entre leur anneau de fer et leur chair, afin d’amortir la pesanteur de la manicle sur leurs chevilles et leur cou-de-pied. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1838)
    • Duchotel. — Sapristi ! Il faut que j’envoie une dépêche ! (Il fait mine de se diriger vers le secrétaire, mais à ce moment, Gontran, qui a continué son manège, est en train de lui tirer son pantalon sur le cou-de-pied, de telle sorte que Duchotel, retenu par la jambe, manque de tomber.) — (Georges Feydeau, Monsieur chasse !, 1892)
    • Un Anglais demeuré, qui avait semé ses dents à tous vents, transportait son trophée dans un sac de toile. La sacoche reposait sur mon cou-de-pied.. — (Kurt Vonnegut, Abattoir 5, 1969 ; traduit de l’anglais américain par Lucienne Lotringer, 1971, page 15)
  3. (Par extension) (Cordonnerie) Partie de chaussure entourant cette partie du pied.
    • leurs souliers découverts portent sur le cou-de-pied de larges boucles d’argent. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, réédition Le Livre de poche, 2012, page 122)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]