couler une bielle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir couler et bielle.

Locution verbale [modifier le wikicode]

couler une bielle \ku.le y.n(ə) bjɛl\

  1. (Mécanique) Causer la déformation, à la suite d'un échauffement anormal (souvent par défaut de lubrification), du coussinet antifriction qui recouvre l’alésage de la tête de bielle d’un moteur à explosion. Le coulage de bielle signifie, en pratique, la « mort » du moteur.
    • Le garagiste, après avoir fait la vidange de ma voiture, a mal resserré le bouchon de vidange. Résultat : il y a eu une fuite, que je n'ai pas remarquée, et j’ai coulé une bielle sur l’autoroute !
  2. (Figuré) (Argot) Craquer physiquement ou moralement par épuisement.
    • J’avais prévenu Gérard qu’il devait s’entraîner plus sérieusement. Il ne m’a pas écouté et l’autre jour, au marathon, il a coulé une bielle au bout de 20 km…

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]