crypter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin crypta, du grec ancien κρυπτός kruptos (« caché »), de κρύπτω kríptô (« cacher »). Apparenté au sanskrit gopayati dérivé de gup- cacher.

Verbe [modifier le wikicode]

crypter \kʁip.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chimie) Encapsuler ou retenir un ion, un élément chimique, dans une structure moléculaire.
    • Étude de quelques sels de lithium cryptés en relation avec la polymérisation anionique des cyclosiloxanes. — (Sylvie Hubert, Thèse de doctorat d’ingénieur, INIST-CNRS, 1985)
  2. (Cryptographie) Employé en remplacement de chiffrer, coder une information afin de la rendre incompréhensible à toute personne ignorant la méthode ou la clé de chiffrement.
    • Crypter, c’est transformer un texte clair en un texte inintelligible dit texte crypté. — (Claude Palmeti, Lena Mirlova, Rennes-Le-Château, Une autre approche de l’énigme, Publibook, page 117, 2001)
    • J'espère que ce document mettra fin aux superstitions numériques tirées de l’Apocalypse, car les chiffres n'ont servis qu'à crypter son message. Ce message devait être crypté pour ne pas être altéré. Autrement, il en aurait perdu sa valeur prophétique. — (Frédéric Philibert, L'intelligence des visions de l'apocalypse, chez l'auteur/Lulu.com, 2013, p. 108)
    • Plusieurs dispositifs expérimentaux ont été proposés pour la cryptographie quantique, qui n'est pas une nouvelle façon de crypter un message, mais permet de s'assurer que la transmission d'une clé secrète n'a pas été espionnée. — (Michel Le Bellac, Le Monde quantique, Les Ulis : EDP Sciences, 2010, p. 43)
    • L'usage voulait, pour certaines correspondances véhiculant des informations confidentielles, que l'on cryptât celles-ci en recourant à des lettres ou à des chiffres qui s'apparentaient à des signes cabalistiques. — (Jean-Michel Lecocq, Le secret des Toscans, éd. L' Harmattan, 2009, p. 11)
    • Mais ils permettaient aussi de surfer anonymement sur Internet car ils s'appuyaient sur des serveurs proxy qui cryptaient les données. Peter pouvait ainsi se connecter facilement, et seul serait visible son accès au serveur VPN – et non à celui de l'AMRF. — (Michelle Gagnon, Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t'arrête pas, traduit de l'américain par Julien Chèvre, Paris : Éditions de Noyelles, 2015, chap. 6)

Notes[modifier le wikicode]

Du point de vue de la cryptanalyse, le terme crypter est contesté car ce n’est qu’un faux anglicisme de chiffrer alors que le terme décrypter, quant à lui, signifie « déchiffrer sans posséder la clé secrète ».
De plus, le synonyme classique chiffrer prévaut, pour certains, sur le faux anglicisme crypter.
Le dictionnaire de l'Académie de la langue française (éditions 8 et 9) et le Trésor de la Langue Française informatisé n’incluent pas crypter.
Le Grand Dictionnaire terminologique indique chiffrer traduction de l'anglais encrypt[1].

Synonymes[modifier le wikicode]

Chiffrer une information :

Antonymes[modifier le wikicode]

Chiffrer une information :

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « crypter »

Références[modifier le wikicode]

  1. Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (crypter)