curiosité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Emprunté au latin curiositas, dérivé de curiosus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
curiosité curiosités
\ky.ʁjɔ.zi.te\

curiosité \ky.ʁjɔ.zi.te\ féminin

  1. Passion, désir, empressement de voir, d’apprendre des choses nouvelles, intéressantes, rares, etc.
    • Il y a tantôt soixante-sept ans que les ballons sillonnent l'espace, et cependant, à chaque ascension, une sorte de curiosité inquiète rassemble autour de l'aérostat une foule aussi nombreuse que si c'était la première fois que ce spectacle fût donné aux hommes. — (Julien Turgan, Les Ballons: histoire de la locomotion aérienne, 1851, préface, p.II)
    • Tout ce qui existe de documents, sa piété fureteuse, sa curiosité passionnée l'ont rassemblé. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • J'avais, par conséquent, toutes les chances de pouvoir prendre part à une de ces clandestines parties dont la curiosité m'était venue au procès d'André-le-Belge, […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 169)
  2. (En particulier) Grande envie, trop grand empressement de savoir les secrets, les affaires d’autrui.
    • […] ; et M. Duménil l'accompagnant jusqu'à son carosse, satisfit sa curiosité, en l'instruisant du sort de son élève. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Il déroulait les curiosités, dépistait les espionnages, se servant de ses amis, sans qu'ils se doutassent du rôle qu'il leur faisait jouer. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Le vêtement renfermait des papiers dans la doublure. Mais, quelle que fût sa curiosité, l’obscurité était trop profonde pour qu’il les sortît de leur cachette et les examinât. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 98 de l’éd. de 1921)
  3. Goût qui porte à rechercher les objets curieux, rares, nouveaux, etc.
    • Objets de curiosité.
    • Donner dans la curiosité.
  4. (Surtout au pluriel) Chose rare, curieuse.
    • Ce n’est pas là une chose vraiment belle : ce n’est qu’une curiosité.
    • Magasin de curiosités. Marchand de curiosités.
    • Nous ne pûmes voir toutes les curiosités de la foire.
    • Il entra chez le marchand de curiosités d’un air dégagé, laissant voir sur ses lèvres un sourire fixe comme celui d’un ivrogne. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]