dénoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Verbe 1) (Siècle à préciser) Dérivé de noter avec le préfixe dé-.
(Verbe 2) Sans doute par confusion avec détonner.

Verbe 1 [modifier]

dénoter \de.nɔ.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Indiquer comme caractéristique.
    • L’anse où nous mouillons est évidemment un ancien cratère dans l’intérieur duquel la mer a fait irruption ; de tous côtés surgissent des cônes de cendres qui dénotent une récente activité volcanique. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.40)
    • Une prise de becs dénoterait entre Thomas et elle une intimité qu’elle ne tient pas à faire réexister face à cet homme. (Madeleine Chapsal, La mieux aimée, Fayard, 1998, p.31)
  2. (Linguistique) Respecter la signification conceptuelle, ou dénotation, d’un mot, sans y ajouter un contenu qui dépend du contexte ou de la situation.
    • Strictement le mot progrès dénote une marche en avant, sans notion d’amélioration. Mais, pour les politiques, en particulier, il est connoté au sens d’amélioration.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Verbe 2[modifier]

dénoter \de.nɔ.te\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Non standard) Détonner.
    • Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat. En lice à Nice pour la couronne mondiale, catégorie danse, le couple de patineurs français dénote par son absence de mièvrerie. (Grégory Schneider, « Fines lames », Libération, no 9602, 26 mars 2012, p. 36)

Références[modifier]