disette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) De l’ancien français disete.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
disette disettes
\di.zɛt\

disette \di.zɛt\ féminin

  1. Manque de certaines choses utiles.
    • Or les objets qu'ils voudraient acheter sont plus chers que les produits qu'ils vendent. Et ils sont en quantité insuffisante. Par exemple, il y a souvent disette d'étoffes de laine et de coton. — (Andrée Viollis, Seule en Russie, de la Baltique à la Caspienne, Gallimard, 1927, rééd. 1929, p. 105)
    • Même dans ses jours de disette, quand la tante lui refusait de l’argent pour acheter des journaux à images, il arrivait à mon oncle de colorier des livres. — (Alphonse Daudet, Le Petit Chose)
    • (Par analogie) Nous souffrons d’une disette d’hommes.
  2. (Spécialement) Manque des choses nécessaires à l’alimentation.
    • Dans tout pays où la nature fournit avec prodigalité aux besoins des hommes, la disette ne peut être imputée qu’aux vices de l’administration ou des lois elles-mêmes; …. — (Maximilien Robespierre; Sur les subsistances, séance de la Convention du 2 décembre 1792)
    • Il fallait faire marcher en hâte une armée que la disette affaiblissait, et dont l’arriere-garde pouvoit être accablée par l’armée française. — (Voltaire, Précis du siècle de Louis XV - Chapitre 10)
    • On n’a pas suffisamment compris, semble-t-il, que le prix du blé en temps de disette dépend beaucoup moins de sa rareté que de l’obstination que chacun met à vouloir en consommer autant que d’habitude. — (Thomas Malthus, Essai sur le principe de population - Chapitre 12)
    • Turgot échoua […] ; en décrétant la liberté absolue du commerce des grains, il excita une inquiétude générale, suivie presqu’aussitôt d’une disette réelle ou factice. Il y eut dans plusieurs provinces des émeutes pour le pain, et à Paris les magasins de blé et les boutiques des boulangers furent pillés. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Même dans ses jours de disette, quand la tante lui refusait de l’argent pour acheter des journaux à images, il arrivait à mon oncle de colorier des livres. — (Alphonse Daudet, Le Petit Chose)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
disette disettes
\di.zɛt\

disette \di.zɛt\ féminin

  1. (Agriculture) (Désuet) Variété ancienne de betterave.
    • Si la racine de disette étoit une betterave, les cultivateurs sémeroient-ils si distinctement l'une & l'autre ? — (Abbé de Commerell, Mémoire et instruction sur la culture, l'usage et les avantages de la racine d'Abondance ou de Disette, Lausanne : François Grasset, 1786, page 11)
    • Des expériences directes faites par M. Vialat de Castelnaudary (Aude), lui ont prouvé que la disette, ou betterave champêtre, peut donner p.100 au moins deux livres de sucre brut. — (Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, vol.80, janvier 1815, page 361)
    • La betterave est une plante originaire du midi de l'Europe, dont il existe un grand nombre d'espèces. L'espèce la plus anciennement connue est la disette, qui est cultivée pour la nourriture des bestiaux. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 122)

Références[modifier le wikicode]