effondrement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir effondrer et -ment

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
effondrement effondrements
\e.fɔ̃.dʁə.mɑ̃\
ou \ɛ.fɔ̃.dʁə.mɑ̃\

effondrement \e.fɔ̃.dʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’effondrer ou de s’effondrer ou état d’une chose effondrée.
    • Bitche n'est plus qu'une vaste fournaise : le sifflement des obus, les craquements de l’incendie, l’effondrement des maisons, […], toutes les terreurs, tous les fracas emplissent l'air. — (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), Bloud & Barral, 1883, page 431)
    • Mais quand l'Église, profitant de l'effondrement de la puissance romaine et du désarroi provoqué à travers les Gaules par les invasions barbares, s'installa dans le pays sans que nul n'y prît garde, son premier soin fut de s'assurer de la possession des terres. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 393 de l’éd. de 1921)
    • Les griots de la nouvelle économie ont déchanté. La hausse continue des marchés boursiers a laissé place à un effondrement spectaculaire. — (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]