effondrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin vulgaire exfunderare, de fundus, « fond ». (XIIe siècle): esfondrer.

Verbe [modifier le wikicode]

effondrer \e.fɔ̃.dʁe\ pronominal ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’effondrer)

  1. (Vieilli) (Agriculture) Remuer, fouiller des terres profondément, en y mêlant de l’engrais.
    • Les terres pierreuses doivent être souvent effondrées.
  2. Défoncer, rompre, faire crouler.
    • Trois jours durant, trois nuits d’horreur, la mer franchit les digues, effondra la falaise, balayant tout dans son irrésistible furie, éventrant les champs saccagés, renversant les chaumières et laissant sur le rivage, lorsqu’elle s’apaisa, un monstre comme seul en peut produire l’Enfer. — (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, La Découvrance éditions, page 115 (évantrant modifié en éventrant, coquille probable))
    • Le feu ayant gagné la chambre à coucher, le plancher s’effondra.
    • Cette voûte s’est effondrée.
    • (Figuré)Le fragile édifice du crédit, – qui avait des proportions que nul n’avait prévues, et qui avait tenu dans une dépendance réciproque des centaines de millions d’hommes, sans que personne s’en rendît clairement compte, – s’effondra dans la panique. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 249 de l’édition de 1921)
    • […] : la plaque tectonique de droite qui recouvre la télé depuis 1995 au moins s’est effondrée. Enfin presque, pasque faut pas déconner non plus. — (Raphaël Garrigos & Isabelle Roberts, Cire-pompes et circonstances, dans Libération (journal) des 10 & 11 mars 2012, p.XVI)
  3. (Vieilli) (Figuré) Vider les volailles ou les poissons.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]