empreindre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin imprimere (« imprimer ») → voir imprimo.

Verbe [modifier le wikicode]

empreindre \ɑ̃.pʁɛ̃dʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’empreindre)

  1. (Sens propre) Imprimer une figure, un dessin, des traits sur une surface.
    • Empreindre une marque. Empreindre des caractères.
    • Leurs pas s’étaient empreints sur la neige, sur le sable.
  2. (Figuré) Influencer, marquer.
    • Tout en elle était empreint d'un charme presque mystique dont le lieutenant Jacques ne savait s'expliquer la nature. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Le nationalisme déréglé a triomphé. Il a empreint les gouvernants. Pour s'épargner l'opprobre de penser à la paix, bon marché fut fait des hécatombes. — (Joseph Caillaux; Discours de Montpellier in "Ma doctrine", 1926)
    • On n'empreint les hommes que par le cœur. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Il crée des tableaux empreints de nostalgie.
  3. (Pronominal) Se marquer, s’imprégner de quelque chose.
    • Ces prédications avaient quelque chose de solennel qui m’étonnait. Les traits s'en sont empreints si profondément dans mon cerveau, que je ne me les rappelle pas sans une sorte de terreur. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 19.)
    • Vous connaissez le pays, vous savez qu’au déclin de la journée les vallées s’y empreignent d’une couleur très différente du bleu méridional. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 88.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]