erbrechen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Erbrechen

Allemand[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du préfixe er-, indiquant la fin d’une action, et brechen, casser.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich erbreche
2e du sing. du erbrichst
3e du sing. er erbricht
Prétérit 1re du sing. ich erbrach
Subjonctif II 1re du sing. ich erbräche
Impératif 2e du sing. erbrich(e)
2e du plur. erbrecht
Participe passé erbrochen
Auxiliaire haben

erbrechen transitif

  1. Ouvrir (de force), forcer, cambrioler, décacheter
    • eine Tür, einen Tresor, einen Schrank, eine Kiste erbrechen : forcer une porte, un coffre-fort, une armoire, une bagnole.
    • das Schloß, der Automat war von Dieben erbrochen worden : le château, le distributeur a été forcé (ou cambriolé) par des voleurs.
    • einen Brief, einen Umschlag, ein Siegel erbrechen : décacheter une lettre, une enveloppe, un sceau.
    • aufgeregt, hastig erbrach sie das Telegramm : excitée, elle ouvrit le télégramme hâtivement.
  2. Vomir.
    • der Säugling, der Kranke hat mehrmals erbrochen : le nourrisson, le malade a vomi plusieurs fois.
    • Blut, Gallensaft erbrechen : vomir du sang, de la bile.

sich erbrechen intransitif

  1. Se faire vomir.
    • der Seekranke, der Betrunkene, der Verunglückte mußte sich erbrechen : celui qui avait le mal de mer, qui était saoul, qui avait eu un accident devait se faire vomir.
    • sie hat sich einige Male heftig erbrochen : elle s’est fait vomir quelquefois violemment.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

  • das Erbrechen : 1) l’irruption, 2) le vomissement.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]