Aller au contenu

femmelette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot composé de femme, -el et -ette (→ voir -elette) → voir hommelet.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
femmelette femmelettes
\fam.lɛt\

femmelette \fam.lɛt\ féminin

  1. (Familier) (Par dénigrement) Femme d’une grande faiblesse physique et morale.
    • Madame Grandet fit bien de ne pas continuer à faire des phrases ; M. Leuwen, qui était bien plus un homme de plaisir et d’humeur qu’un homme d’affaires et surtout qu’un ambitieux, trouvait déjà ridicule de faire dépendre ses plans des caprices d’une femmelette, et cherchait dans sa tête quelque autre arrangement pour mettre Lucien en évidence. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Le Duc. – Renzo, un homme à craindre ! le plus fieffé poltron ! une femmelette, l’ombre d’un ruffian énervé ! un rêveur qui marche nuit et jour sans épée, de peur d’en apercevoir l’ombre à son côté ! d’ailleurs un philosophe, un gratteur de papier, un méchant poète qui ne sait seulement pas faire un sonnet ! — (Alfred de Musset, Lorenzaccio, acte I, scène 2, 1834)
    • Me trouver mal, moi ! Me prenez-vous pour une femmelette ? Quand on m’insulte, je ne me trouve pas mal, je me venge ! entendez-vous ! — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, édition de 1849, page 294)
    • Bien sûr, on ne peut pas être à soixante-dix ans ce qu’on a été à vingt ans, mais de là à s’effondrer comme une femmelette, il y a tout de même de la marge. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, chapitre 13, Robert Laffont, 1968)
    • Ces hommes qui buvaient ne pouvaient pas s’empêcher de traiter ceux qui ne buvaient pas de « femmelettes ». Il n’y avait pas de terme plus méprisant que ce « femmelette », mon mari y avait eu droit et mon père aussi certainement. Ça voulait dire, incapable, moins que rien et faux jeton. — (Émilie Carles, Une soupe aux herbes sauvages, Robert Laffont, 1981, Le Livre de Poche, page 20)
  2. (Sens figuré) Homme faible, sans énergie.
    • Cet homme-là n’est qu’une femmelette.
    • Pierre. – Allons faire une attaque vigoureuse au bourg, et puis laissons là ces femmelettes qui ne pensent qu’au nom de mon père, et qui me toisent toute la journée pour chercher par où je lui ressemble. — (Alfred de Musset, Lorenzaccio, 1834, acte I, scène 5)
    • Je suis en rogne parce que t'es une femmelette. Tu es prêt à laisser tomber. — (Sous-titres Breaking Bad)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]