fouette cocher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de fouetter et de cocher.

Locution interjective [modifier le wikicode]

fouette cocher \fwɛt kɔ.ʃe\

  1. (Archaïsme) Interjection utilisée par les passagers des calèches qui souhaitaient que le cocher augmente la cadence.
    • Fouette, cocher, fouette ! criai-je au vagnka qui tressaillit et donna un coup de fouet. — (Fedor Dostoïevski, L’Esprit souterrain, 1864)
    • Fouette, cocher ! Sonne trompette ! Bonne vieille diligence, fais feu de tes quatre roues, emporte le petit Chose au galop de tes trois chevaux… — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 118)
  2. Interjection exprimant un départ rapide, une entreprise menée bon train.
    • Un beau matin, on a fait monter Suzanne et sa mère en voiture, et fouette cocher ! — (Victorien Sardou, La Perle noire, 1862)
    • Fouette cocher, les amours de Cricri ne se passent que dans les fiacres et chacun goûte avec cruauté, en regardant la vieille femme rouler des yeux et des hanches, la décadence de l’amour. — (Daniel Boulanger, Le chemin des caracoles, Laffont, 1966, réédition Le Livre de Poche, page 149)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]